Clippers et Nuggets enchaînent

Respectivement 3e et 4e à l'Ouest, Los Angeles a remporté une 4e victoire consécutive contre Houston (126-109) et Denver un 8e succès de rang aux dépens de San Antonio (121-119).

Sans Paul George ni Rajon Rondo, ménagés pour ce back-to-back, les Clippers s'en sont remis au talent de Kawhi Leonard (31 pts, 8 passes). Reggie Jackson a ajouté 26 points (7 passes) et Nicolas Batum 17.

Dans le Colorado, Nikola Jokic a réussi lui le 54e triple-double de sa carrière (26 pts, 14 passes, 13 rbds), très précieux pour venir à bout des Spurs, qui auraient pu envisager meilleur sort si DeMar DeRozan (24 pts, 12 passes) avait marqué au buzzer.

San Antonio demeure 9e à l'Ouest, devant Golden State battu par Washington (110-107). Les 32 points de Stephen Curry ont été insuffisants face au 21e triple-double de la saison de Russell Westbrook (19 pts, 14 passes, 14 rbds) et à l'incroyable séquence finale de Bradley Beal, auteur de 6 de ses 20 points lors des six dernières secondes du match.

Zion, de plus en plus fort

On lui prédit une domination sans partage, mais il conjugue déjà le futur au présent: Zion Williamson a encore fait la démonstration de tout son potentiel, pour permettre à La Nouvelle-Orléans de battre Philadelphie (101-94).

Ses 37 points (15 rbds, 8 passes) dont 14 dans le dernier quart-temps, ont été prépondérants. Et sa performance, il ne l'a pas produite devant n'importe qui, puisqu'en face se dressait Joel Embiid, un des prétendants au titre de MVP (most valuable player), limité à 14 points pour son troisième match, de retour de blessure à un genou.

"Il est aussi doté physiquement que possible. C'est un vrai joueur. Il a la taille, la vitesse et l'agilité pour faire des actions en pénétration", a réagi, admiratif, Tobias Harris (23 pts) à propos de Williamson.

Avec ce revers, les Sixers manquent de rejoindre Brooklyn en tête à l'Est, mais conservent leurs distances sur Milwaukee (3e), battu (127-119) pour la troisième fois d'affilée par Charlotte (4e).

Il faut dire que les Bucks étaient totalement démunis sans leur double MVP en titre Giannis Antetokounmpo pour le quatrième match de rang (genou), Jrue Holiday (genou), Donte DiVincenzo (hanche), Brook Lopez (dos), Khris Middleton (genou) et PJ Tucker (mollet).

Dans ces conditions, Axel Toupane a eu du temps de jeu (9 pts, 2 interceptions, 2 passes en 18 minutes).

Tatum et LaVine en éruption

Jayson Tatum a inscrit 53 points, record personnel battu, et Zach LaVine en a marqué 50, mais l'un a fait gagner Boston contre Minnesota (145-136) après prolongation, quand l'autre n'a pas suffi à empêcher la défaite de Chicago à Atlanta (120-108).

En l'absence d'Evan Fournier (protocole Covid), l'ailier des Celtics a notamment réussi 18 points dans le dernier quart-temps et l'overtime de cinq minutes supplémentaires, bien aidé par Jaylen Brown (26 pts) et Marcus Smart (24 pts, 8 passes, 6 rbds).

"C'est une soirée dont je me souviendrai toujours. Premier match à 50 points et en plus nous avons gagné", a commenté le héros de Boston, toujours 7e à l'Est, devant New York qui a aussi eu besoin d'une prolongation pour vaincre Memphis (133-129), et derrière Atlanta (5e).

Car les Hawks emmenés par un excellent Trae Young (42 pts, 9 passes, 8 rbds) et forts d'un collectif solide, à l'image de Clint Capela (22 pts, 10 rbds) et Danilo Gallinari (20 pts), ont eu le dernier mot face à la performance de LaVine, qui a notamment réussi 25 points d'affilée dans le seul 2e quart-temps.

"Zach a été incroyable en première période, on a dû légèrement changer nos plans. On a fait en sorte d'être plus agressif sur lui ensuite en le privant de ballons", a expliqué l'Italien.