"He's baaaaaaack !!!" Dans une ambiance de soir de sacre, le Chase Center qui n'en a encore jamais connu et où Thompson jouait pour la première fois, a fait exploser les décibels pour célébrer le retour tant attendu du N.11, 941 jours après sa rupture du ligament croisé antérieur du genou gauche, suivie d'une autre du tendon d'Achille droit en novembre 2020.

Passée l'émotion, Thompson n'a pas tergiversé en ouvrant son compteur de points, les deux premiers de son équipe, en attaquant le panier comme un mort de faim. Et pour ceux qui se demandaient si les jambes n'allaient pas manquer de tonus, son dunk surpuissant au 2e quart-temps a évacué tous les doutes, moue guerrière en prime.

Ne manquait plus que ce fameux panier à trois points, spécialité qui a fait de lui et Stephen Curry, entre 2015 et 2019 avec trois titres de champion à la clé, les "Splash Brothers", la meilleure paire de shooteur de l'histoire. La quatrième tentative a été la bonne et il y en eut deux autres de réussies.

Au final, il a rendu une copie pleine de promesses (7/18 aux tirs, 3 rbds) en 19 minutes, ajoutant un contre, histoire de rappeler qu'avant de se blesser il était aussi un des meilleurs défenseurs de la ligue.

"J'étais juste heureux de pouvoir à nouveau faire ce que j'aime. Je retrouve mon rythme, ça fait vraiment du bien. Beaucoup de vieux sentiments de jours de matches me sont revenus, c'était surréaliste. L'ovation qu'on m'a faite... je suis tellement reconnaissant. Je n'oublierai jamais cette soirée", a-t-il commenté.

Grâce à cette victoire, également due à Curry (26 pts) et à l'abattage aux rebonds de Kevon Looney (18 dont 9 offensifs), Golden State redevient leader devant Phoenix.

Dans l'autre affiche notable à l'Ouest, Memphis (4e) a encore marqué les esprits chez les Lakers (7e), avec un 9e succès d'affilée (127-119), sans que LeBron James n'y puisse grand chose, malgré un nouvelle grosse performance (35 pts, 9 rbds, 7 passes).

Car en face, le collectif huilé des Grizzlies a shooté trop facilement à 54% de réussite, à l'image de Desmond Bane (23 pts à 9/14), tandis que le phénomène Ja Morant (16 pts, 7 passes) a assuré deux places dans le prochain Top 10, avec un contre exceptionnel à deux mains, infligé à Avery Bradley, au-dessus du rectangle dessiné sur le panneau, et un dunk en alley-oop (passe aérienne) aussi stratosphérique.

Plus tôt, Denver avait difficilement battu Oklahoma City (99-95), grâce à Nikola Jokic (22 pts, 18 rbds), pour grimper à la 6e place, trois rangs devant les Clippers, qui ont mis fin à leur série de trois revers, en battant Atlanta (106-93).

A Dallas, fin de série pour les Bulls, qui visaient un dixième succès de rang, mais ont été battus (113-99) par les Mavericks de Luka Doncic, auteur d'un triple-double (22 pts, 14 rbds, 14 passes).

Un coup d'arrêt sans conséquence pour leur première place à l'Est, même si Brooklyn en a profité pour se rapprocher légèrement, en venant à bout de San Antonio (121-119), après prolongation.

Un panier à 1,6 seconde du buzzer du rookie Cam Thomas est venu sauver les Nets de Kevin Durant (28 pts) et James Harden (26 pts, 12 passes).