Le week-end événement n’a pas réellement tenu ses promesses en NBA.

Tous les ans, il est attendu par les fans du monde entier. Lui, c’est le traditionnel week-end du All Star en NBA qui réunit, pendant trois jours, la crème de la crème. Mais une fois n’est pas coutume, au moment de tirer le bilan, beaucoup sont restés sur leur faim !

Concernant le match des étoiles qui s’est déroulé dans la nuit de dimanche à lundi, les amateurs de dunks ont été servis. Avec des défenses dignes des Champs Elysées à Paris, les marquoirs se sont affolés pour atteindre un nouveau record. Avec un total de 374 points inscrits (192-182 pour l’Ouest), les artilleurs s’en sont donnés à cœur joie à l’image d’Anthony Davis, le régional de l’étape, qui s’est fendu de 52 unités, effaçant des tablettes l’ancien record (42 points) qui avait été établi par Wilt Chamberlain en 1962.

Mais au-delà de ce score fleuve, ce qu’on retiendra de ce "match", c’est la "réconciliation" entre les deux meilleurs ennemis : Russell Westbrook et Kevin Durant. Une réconciliation symbolisée par un alley-oop entre les deux anciens équipiers qui a eu le don de lever les spectateurs et de provoquer l’hilarité au sein des joueurs qui ne se sont pas privés de les chambrer !

Pour le reste, le week-end a cruellement manqué de saveurs. À l’image de leurs aînés, les rookies et les sophomores avaient organisé une journée portes ouvertes dans la nuit de vendredi à samedi pour offrir une victoire pour "le monde" sur les États-Unis (150-141) avec un Jamal Murray "on fire" qui a planté 36 points dont neuf bombes !

La journée de samedi, réservée aux concours, a elle aussi été un peu décevante. Si le concours à trois points (remporté par Eric Gordon) a été jusqu’en prolongation, le moment phare (le concours de dunks) est vite tombé à l’eau à cause d’un festival de ratés. Un concours qui a sacré Glenn Robinson III.

Après ce moment de détente, les joueurs profiteront encore de quelques jours de repos avant d’entamer la dernière ligne droite vers les playoffs.