Un étonnant record est tombé à Oklahoma City, où le Thunder a été étrillé par les Pacers (152-95). Un défaite de 57 points qui est la plus lourde de l'histoire pour une équipe évoluant à domicile. Le Jazz n'aura donc laissé son fauteuil de leader à Phoenix, son bourreau de la veille, que durant 24 heures. Le temps de se démener pour venir à bout de coriaces Raptors (106-102). Les Suns pourront le reprendre dimanche à Oklahoma City. Bojan Bogdanovic a été déterminant en attaque (34 pts) en l'absence de Donovan Mitchell et Mike Conley. Rudy Gobert a été très actif (13 pts, 16 rbds). En face, Fred VanVleet s'est démené en vain (30 pts).

Deux rangs derrière Utah, se trouve désormais Denver qui a battu et du même coup dépassé les Clippers (104-110), grâce à Nikola Jokic (30 pts, 14 rbds, 7 passes), auteur d'un match de MVP, trophée qu'il convoite, et Michael Porter Jr (25 pts). Côté Clippers, Kawhi Leonard a fait un retour timide (16 pts, 6 passes), après neuf matches manqués, tandis que Paul George a fait ce qu'il a pu (20 pts).

Un ultime rebond du prodige slovène, son 12e du match, après une tentative manquée derrière l'arc de Bradley Beal (29 pts), a permis aux Mavericks de décrocher une troisième victoire d'affilée (125-124). Neuf secondes plus tôt il avait délivré sa 20e passe à Dorian Finney-Smith, pour le tir primé décisif. Ajouté à ses 31 points, ces statistiques reflètent un joli triple-double. Le tout face à Westbrook, le spécialiste du genre, qui échoue à une passe de réussir son 32e de la saison. Sur ce match, il a surtout été scoreur, en témoignent ses 42 points (10 rbds) qui ont finalement été insuffisants. Malgré ce 2e revers en dix matches, les Wizards conservent un matelas confortable à 10e place à l'Est.

Avec un même bilan (36-27), Dallas devance désormais les Lakers (6e), car ils mènent 2-1 dans leurs confrontations directes. LeBron James & co vont devoir se battre pour éviter les barrages. Après trois défaites consécutives, il y avait une petite urgence de victoire pour Atlanta afin de conserver la cinquième place à l'Est. Mission accomplie aux dépens de Chicago (108-97), grâce à Trae Young (33 pts, 7 passes), bien aidé par Clint Capela (20 pts, 11 rbds). Atlanta conserve une victoire de mieux sur Boston (6e) et Miami (7e), qui s'est imposé à Cleveland (107-124). Le Heat a récité une excellente partition collective, ses titulaires du soir inscrivant chacun entre 13 et 22 points, le meneur Kevin Nunn ayant été le plus prolifique. Un étonnant record est tombé à Oklahoma City, où le Thunder a été étrillé par les Pacers (152-95). Un défaite de 57 points qui est la plus lourde de l'histoire pour une équipe évoluant à domicile. Et comme une première n'arrive jamais seule, le pivot lituanien Domantas Sabonis (26 pts, 19 rbds, 14 passes) comptait un triple-double à vingt points ou plus à la mi-temps, ce que personne n'avait encore jamais réussi dans la ligue. Ce succès permet à Indiana de conserver sa 9e place à l'Est, derrière Charlotte (8e) qui s'est aussi imposé sans difficulté, aux dépens de Détroit (107-94), dans le sillage de Terry Rozier (29 pts). A l'Ouest, Golden State l'a emporté à Houston (87-113), pour chiper la 9e place à San Antonio (10e) et se rapprocher de la 8e encore occupée par Memphis, battu à Orlando (112-111). Il a fallu attendre le troisième quart-temps et le coup de chaud de Stephen Curry, alors auteur de 23 de ses 30 points, pour que les Warriors fassent plier des Rockets. A la 11e place, La Nouvelle-Orléans s'est accrochée à un mince espoir d'accrocher les barrages, en battant Minnesota (136-140) après prolongation, grâce à Zion Williamson (37 pts, 14/17 aux tirs, 9 rbds, 8 passes).