La Pro Basketball League belge et la Dutch Basketball League passent à l’étape suivante.

Alors que la pro Basketball League a sonné la fin de la saison suite à la pandémie du coronavirus, celle-ci ne reste pas pour autant inactive. Malgré les mesures de confinement mises en place, la ligue de basket continue de plancher sur la mise en place d’une BeneLeague pour la saison 2021-22. Et d’après un communiqué envoyé ce dimanche, la Pro Basketball League et la Dutch Basketball League sont désormais prêts à passer à l’étape suivante dans la mise en place d’une compétition belgo-néerlandaise.

Après être arrivées à la fin d’un processus d’étude de trois mois, durant lequel les différents acteurs ont pris part à de nombreuses réunions sous la direction de la société Hypercube. Les clubs, les joueurs, les partenaires, mais aussi la presse et les fans ont été consultés lors de cette période préparatoire afin d’établir le schéma le plus cohérent et le plus attractif possible. La phase de discussions ayant pris fin, des groupes de travail vont maintenant être créés pour traiter les aspects le plus importants de la collaboration au niveau sportif, commercial et financier.

À la fin de cette nouvelle étape, les clubs des deux pays devront alors se positionner définitivement en faveur ou non d’une BeneLeague. La décision finale devra être exprimée dans le courant du quatrième trimestre de l’année 2020. En cas de réponse positive, la BeneLeague verrait alors le jour en septembre 2021.

Ramses Braakman, président de la Dutch Basketball League, se veut optimiste. "Les clubs et la direction de la DBL visent toujours à améliorer la qualité au niveau sportif, commercial et organisationnel. Aussi la croissance du nombre de clubs est un souhait de nombreuses personnes depuis des années. Nous envisageons qu’une compétition combinée avec la ligue belge contribuera largement à nos ambitions. La phase de recherche des trois derniers mois n’a fait que grandir la confiance chez tous ceux impliqués dans le projet. Nous attendons impatiemment les étapes suivantes."

Côté belge, Arthur Goethals semble tout aussi positif. "Nous nous réjouissons qu’il y ait un tel enthousiasme au sein des deux ligues afin de créer un beau produit. Mais le véritable travail ne fait que commencer. Des progrès importants doivent être réalisés ces prochains mois afin de constituer une base solide pour une belle BeNeLeague à partir de la saison 2021-2022. Entretemps les préparations se font pour la saison 2020-2021 en EuroMillions Basketball League.”