Basket  Le leader de la compétition turque en visite.

Triste à Ostende, meilleur à Groningen, prometteur à Malines et contre le Spirou : le visage du Brussels avait de nouveau les traits tirés face à Limburg le week-end passé. La venue de Pinar Karsiyaka (premier invaincu en Süper Ligi turque) n’a pas de quoi faire pavoiser les Bruxellois qui vivent des heures compliquées et pas seulement en raison de leur manque de régularité.

L’absence longue durée de Spicer (œil) limite les rotations bruxelloises. "J’ai des difficultés à travailler les systèmes cinq contre cinq à l’entraînement car Lichodzijewski et Augustin-Fairell sont beaucoup alignés en championnat et ont besoin de repos" , observe le coach Crevecœur qui s’attend à un match physique face à de très athlétiques Turcs : Birsen est pointé à 2,05 m, Erden à 2,10 m et l’international français M’Baye à 2,03 m.

Il y a fort à parier que Karsiyaka prendra son match à Bruxelles beaucoup plus au sérieux que celui au Spirou où le Pinar avait subi la défaite (81-76). Chaque équipe compte un revers dans ce groupe E.