Les Côtiers de Dario Gjergja avaient repris la main lundi (74-68) après avoir vu Mons-Hainaut égaliser samedi (71-59) répondant au succès ostendais en ouverture, sur le fil, 68-65, jeudi dernier.

Mons était dos au mur. Menés 2 manches à 1, les Montois étaient dans l'obligation de s'imposer pour rester en vie dans cette finale des playoffs, pour espérer aller chercher encore le premier titre de leur histoire après trois finales perdues. Pourtant, ce sont les visiteurs qui prenaient le meilleur départ grâce à Loïc Schwartz (20 points) pour prendre les commandes après 10 minutes (14-18). Dans le dur, les Borains profitaient des nombreuses fautes ostendaises pour rester au contact à la pause (33-34). Au retour des vestiaires, Loïc Schwartz appuyait sur l'accélérateur pour creuser un premier écart en faveur des Côtiers (38-45 à la 24e minute). La tension montait d'un cran sur le parquet et le jeu devenait plus haché (45-50 après 30 minutes). La fin de match était particulièrement tendue mais tout restait à faire à l'entame des cinq dernières minutes (58-61). Finalement, ce sont les Ostendais qui s'en sortent au bout du suspense (62-69) et qui remportent le 22e titre de leur histoire, le 10e consécutif depuis l'arrivée de Dario Gjergja sur le banc des Côtiers. Les Montois s'étaient déjà inclinés en finale des playoff contre Ostende (en 2006 et 2013) et face à Charleroi (2009).