Le retour du meneur des Suns, Chris Paul, après avoir raté les deux premiers matches de la série pour cause de protocole sanitaire Covid-19, n'a finalement pas donné à Phoenix l'élan suffisant.

Les Angelinos ont réussi à rebondir malgré le coup de poignard lors du deuxième match, perdu à la dernière seconde sur un dunk du pivot de Phoenix Deandre Ayton.

L'équipe a su rester "concentrée", a expliqué l'arrière Terance Mann, sur la chaîne ESPN. "Nous savions qu'il fallait gagner ce troisième match."

Les Californiens ne sont plus menés que deux victoires à une au soir de cette victoire sur leur parquet, qu'ils retrouvaient après deux défaites initiales en Arizona dans cette demi-finale des play-offs NBA.

- Booker gêné par Beverley -

Après une première mi-temps terne en attaque (48-46 pour Phoenix) pour les deux formations, les Clippers ont appuyé sur l'accélérateur en début de troisième quart-temps, imposant leur agressivité offensive et leur circulation de balle.

En délicatesse avec son shoot (9 sur 26 sur les tirs), l'ailier Paul George a cherché à contribuer par tous les moyens au rendement des Californiens, compilant 27 points, mais aussi 15 rebonds et 8 passes décisives.

Grâce à la réussite de Reggie Jackson, Luke Kennard ou Marcus Morris, les Clippers ont converti neuf de leurs seize tirs à trois points dans la seconde partie du match, tandis que les Suns ne parvenaient pas à trouver la cible (38,9% de réussite au total).

Phoenix a tenté plusieurs fois de recoller, notamment avec un 12-0 en début de quatrième quart-temps (89-83), mais n'a pas trouvé l'étincelle collective pour faire la différence.

La défense de Los Angeles a pesé, avec d'excellentes rotations et un Patrick Beverley arrimé à l'arrière Devin Booker, auteur d'un non-match (5 sur 21 aux tirs) après une prestation déjà en demi-teinte lors de la rencontre précédente.

Assez peu utilisé cette saison jusqu'au tour précédent des play-offs, le trentenaire Beverley revient sur le devant de la scène depuis quelques matches et donne le La en défense.

Quant à Chris Paul, bien défendu par Terance Mann, il a semblé un peu rouillé après 11 jours sans jouer (5 sur 19 aux tirs), même s'il a tout de même délivré 12 passes décisives.

A la recherche d'un attaquant en forme, Phoenix a, en outre, perdu rapidement l'arrière Cameron Payne, auteur de 29 points lors du deuxième match de la série, touché à une cheville après quatre minutes de jeu.

Au chapitre des blessures, les Clippers sont toujours privés de Kawhi Leonard, leur meilleur joueur qu'ils pourraient ne plus revoir en tenue jusqu'à la fin de cette finale de conférence Ouest, au meilleur des sept matches.

Le quatrième match a lieu samedi, toujours à Los Angeles.