Basket Cette nuit, Portland s'est offert le scalp d'Oklahoma au premier tour des Playoffs de la NBA. Non sans l'aide de Damian Lillard, qui a tout simplement pris feu.

Avec 50 points, 6 assists et 7 rebonds, Damian Lillard a, à lui seul, contré Paul George et Russell Westbrook, auteurs à eux deux de 65 points, 17 assists et 20 rebonds. Le meneur des Blazers a livré son match le plus abouti de sa carrière en Playoffs. Avec un shoot venu d'ailleurs pour éviter à son équipe de se mettre en danger durant des prolongations, puisque le score était alors de 115-115.

On joue alors les dernières secondes du temps règlementaire et Damian Lillard remonte le ballon comme il le fait des milliers de fois au cours de la saison. Paul George se pose face à lui. Réputé comme l'un des meilleurs défenseurs de la Ligue, l'ailier du Thunder est décidé à mettre fin au festival Lillard qui en est déjà à 47 points et qui porte la balle de match. C'était sans compter sur l'ultime coup de génie de Lillard qui balançait un shoot des 11 mètres (11,28 mètres exactement, soit 4 mètres derrière la ligne des trois points) au buzzer pour plier ce match et offrir le quatrième point décisif à son équipe.


"Au revoir", Russell Westbrook !

La célébration de Lillard est digne du match de légende qu'il vient de s'offrir. Un petit "au revoir" adressé sans aucun doute à Russell Westbrook, avec qui la rivalité n'avait fait que grandir au fil des précédentes rencontres. La star d'Oklahoma ne s'était pas privé pour "trash-talker" Lillard à plusieurs reprises.



Une série qui se termine comme elle avait débuté

Pour la petite histoire, le premier match de la série avait débuté par un shoot aussi lointain et aussi réussi de Damian Lillard. Du 3-0 dans le game 1 au 118-115 dans le game 5, il n'y avait finalement qu'un pas...


Le seum de Paul George

En conférence de presse post-élimination, Paul George montrait de la mauvaise foi pour analyser cette action décisive sur laquelle il lui fut impossible de défendre. "J'ai réalisé à la seconde où je me suis approché de lui qu'il allait prendre ce shoot très lointain. C'est un mauvais shoot. Je me fiche de ce que les gens disent. C'est un mauvais shoot mais il l'a mis. Cette version ne sera pas racontée mais ce n'était pas bon. Maintenant, on doit vivre avec le résultat". Des propos assez durs puisque ce coup de génie ne ressemble en rien à un coup de chance. Lillard en était à 4 sur 6 dans ses shoots à plus de 9 mètres depuis le début du mach. "C'était sa soirée", a finalement reconnu Paul George. De son côté, Lillard a réagi d'un simple "Lol" sur Twitter.