Le Spirou espère s’imposer à Alost pour avoir l’avantage du terrain par la suite.

Ce soir, la phase classique du championnat livrera ses derniers verdicts. Si Ostende est leader depuis belle lurette et que dans la deuxième poule, Mons, le Brussels et Liège ont déjà empoché leur qualification pour le tour final, il reste un coin du voile à lever : qui terminera deuxième derrière l’ogre ostendais ?

Deux équipes peuvent encore prétendre à cette place de dauphin : Alost et le Spirou. Et tiens donc, hasard du calendrier, les deux formations s’affrontent ce soir. En clair : le gagnant terminera deuxième et aura l’avantage du terrain jusqu’en finale (à moins d’une énorme surprise et d’une élimination prématurée d’Ostende).

Avant d’entamer ce match décisif, l’avantage est donc en faveur de la bande à Brad Dean mais le Spirou entend bien crânement jouer sa chance d’autant que le staff a bien compris l’enjeu et l’importance de ce dernier rendez-vous de la phase classique. "Pour nous, les playoffs commencent ce soir et pas mardi, lance Jaume Avino, l’assistant-coach du Spirou. On a montré dernièrement que c’était compliqué pour nous en déplacement, notamment à Ostende et à Anvers et il est donc très important de faire un bon résultat à Alost pour espérer décrocher cette deuxième place au classement."

Mais pour y arriver, la tâche s’annonce compliquée puisqu’il faudra stopper un certain Tofi dans la raquette ! "Tofi et Anderson marquent en moyenne 35 points à deux. Je pense qu’il faudra être intransigeant en défense pour gagner et essayer de les limiter au maximum. Pour l’emporter, on devra montrer qu’on est la meilleure défense du championnat", continue Jaume Avino.

Une victoire qui permettrait donc au Spirou de chiper cette deuxième place in extremis pour affronter, logiquement, le Brussels. "Que ce soit le Brussels ou Mons, on a à chaque fois eu des difficultés contre ces équipes. Je ne pense pas qu’une équipe soit plus facile que l’autre. Que ce soit à Mons ou au Brussels, il est très compliqué d’aller gagner et ce sont deux gros morceaux à affronter."

Pour réaliser un petit exploit au Forum d’Alost, Jaume Avino et Pascal Angillis pourront compter sur un effectif au grand complet (mis à part Sweetney et Gaudoux, les blessés de longue date). Une belle occasion aussi de peut-être voir à l’œuvre un joueur comme Lindqvist, très (trop) discret jusqu’à présent. "Il est arrivé dans un moment compliqué mais c’est un gamin intéressant, intelligent et il commence à le montrer aux entraînements", conclut l’assistant-coach du Spirou.

Alors qui terminera deuxième derrière Ostende ? Verdict ce soir sur les coups de 22 h 30.