L'équipe de Belgique féminine de basket a réalisé une excellente opération en vue de sa qualification à l'euro 2017 en s'imposant face au Belarus 67-61, samedi soir à Namur.

Les Belgian Cats ont ainsi signé leur 3e victoire dans le groupe G. Le score des quarts-temps a été le suivant: 20-19, 16-15, 17-11, 14-16).

Kim Mestdagh, qui portait le brassard de capitaine après le forfait de Sofie Hendrickx (blessée à la cheville) a été la meilleure réalisatrice belge avec 17 points. Ann Wouters a contribué à hauteur de 10 points et 6 rebonds.

La Belgique possède 5 points en trois matchs dans le groupe G de qualification. Le Belarus compte 6 points en 4 rencontres. La Pologne, prochain adversaire des Belgian Cats, mercredi à Walbrzych, compte 4 points en 3 rencontres. La Belgique peut y décrocher son premier billet pour l'Euro depuis 2007. Elle s'y était classée en 7e position.

Le premier de chaque groupe est qualifié pour l'Euro, comme les six meilleurs des neuf groupes. Seule une défaite par plus de 30 points en Pologne priverait les Cats d'une qualification. La Pologne avait été dominée 100-63 à Namur lors du premier match entre les deux équipes.


Philip Mestdagh, sélectionneur national: "un pas important pour le basket féminin belge"

"Nous irons en Pologne pour aller chercher la victoire afin de terminer la campagne de la meilleure manière qui soit", a commenté Philip Mestdagh, le sélectionneur national. "C'est un pas très important pour le basket féminin en Belgique, mais ce n'est qu'une étape. Il faut profiter encore de ce match mercredi pour préparer la suite et achever nos matches de qualification avec la manière."

Le Bélarus, bien que diminué, s'est accroché très longtemps dans la partie avant de lâcher dans le dernier quart-temps. "Elles étaient bien préparées", a analysé Emma Meesseman. "Et même s'il y avait des absentes, celles qui étaient là ont disputé les jeux Olympiques. Pour nous, c'est un sentiment fantastique. Il y a beaucoup de talents dans notre équipe, mais il nous manque encore l'expérience des grands rendez-vous".

Les grands rendez-vous, Ann Wauters connaît. A 35 ans, l'intérieure flandrienne a connu deux championnats d'Europe avec la Belgique en 2003 (6e) et en 2007 (7e), le dernier en date pour les Belges. "Ce fut un match difficile aujourd'hui", a reconnu Ann Wauters. "Mais c'est bien aussi de gagner de cette manière là. Tous nos matches ne seront pas facile loin de là, et il faut montrer que l'on peut réagir quand on est accroché. On apprend beaucoup dans ce genre de rencontre. Le groupe est jeune et a du talent, il faut y ajouter encore de la hargne et de la saine agressivité."