Ann Wauters se réjouit du choix d’Ostende pour le Tournoi qualificatif olympique. Finlande - Belgique (16 h 00) 

Au lendemain de leur important succès face à l’Ukraine, les Belgian Cats sont arrivées ce vendredi, à Helsinki, la capitale de la Finlande. Toujours dans le cadre de la première fenêtre des qualifications à l’Euro 2021, elles y affronteront ce dimanche, à 16h00 (heure belge), une équipe finlandaise en urgent besoin de se reprendre après le revers concédé d’emblée au Portugal (70-48).

Grande favorites de ce groupe, les Cats ont confirmé ce statut en s’imposant sans problème face à l’Ukraine qui était pointée comme leur principal adversaire, tant le Portugal et la Finlande apparaissent d’un niveau plus faible. Au vu du résultat entre les deux petits poucets de ce groupe, le deux sur deux paraît donc tout à fait à portée des Belges, ce qui les mettrait définitivement sur orbite dans ce groupe G.

Dans ces conditions, le danger serait de snober l’adversaire. "C’est une attitude que nous ne pouvons pas nous permettre. Comme jeudi, l’objectif sera d’aborder cette rencontre avec le respect et la concentration nécessaire pour prendre un départ rapide et ne pas laisser les Finnoises rentrer dans la partie!" , détaille Ann Wauters, dont le retour à la compétition en club se précise de jour en jour.

"La situation évolue bien au niveau de mes genoux, même si les douleurs ne disparaîtront plus jamais. Je travaille dur avec le kiné Lieven Maesschalk et, deux fois par semaine, je m’entraîne à Namur après une séance physique avec le préparateur des Cats. Pour retrouver le rythme de la compétition, je vais sans doute rejoindre un club, mais je ne suis pas pressée non plus. Tout dépendra des opportunités mais ce ne sera pas en Belgique."

En attendant, la quintuple joueuse européenne de l’année se réjouit du choix d’Ostende pour accueillir le Tournoi qualificatif olympique. "C’est vraiment le meilleur qui pouvait nous arriver. On l’a appris toutes ensemble à notre arrivée à Helsinki. C’était un moment de grande excitation dans l’équipe. On sent le but, ce billet pour Tokyo 2020, à portée de mains..."