Soirée maudite pour nos basketteurs sur la scène européenne.

Brussels 74- 79 benfica

Les Bruxellois ne sont toujours pas parvenus à décrocher un premier succès européen

Le Brussels a perdu la rencontre qu’il devait impérativement remporter pour espérer se qualifier. Hormis en début de rencontre où un dunk de Dowe avait lancé idéalement les locaux (10-2), le Brussels n’a que rarement réussi à dicter son rythme. Posant son jeu et évoluant presque au ralenti (à l’image de la tour Dos Santos), le club lisboète profitait de quelques pertes de balle pour recoller au marquoir, à la plus grande joie d’une vingtaine de supporters du club de foot de Bruxelles venus encourager le Benfica dans leur ville.

Misant sur Ubel en première mi-temps et sur Dowe au cours des vingt dernières minutes, le Brussels restera longtemps au coude à coude : 17-17 (13e), 30-30 (19e) et 53-54 (30e). Avant cela, un dunk magistral de Simmons sur une passe lumineuse de Muya avait donné six unités d’avance aux hommes de Crevecoeur à 47-41 (26e). Aligné de concert, le banc local souffrait le martyre au rebond et laissait l’initiative au Benfica de Raivio. Loin d’être transcendant, l’ancien d’Alost laissait passer l’orage et canalisait la fougue de ses partenaires. C’était au tour des Portugais de se ménager un petit viatique à 58-64 (34e). Via Dowe et une pression défensive retrouvée, le Brussels trouvait les ressources pour égaliser à 67 partout (38e). Guère cohérent sur l’ensemble de la rencontre, le trio arbitral infligeait alors une faute technique à Dowe, sa cinquième. À 67-74 à une minute du terme, la victoire (tout comme la qualification) s’éloignait définitivement…

Fiche du match:

Brussels : 27/53 (7x3), 13/16 LF, 27 reb., 21 ass., 23 ftes.

Loubry 6-3, DOWE 4-12, Foerts N. (-), Pita 3-4, LICHODZIJEWSKI 2-6, MUYA 0-4, Depuydt 3-0, PECIUKEVICIUS 0-4, Ubel 11-0, Foerts J. 0-5, SIMMONS 4-3.

Benfica : 29/54 (9x3), 12/20 LF, 29 reb., 15 ass., 15 ftes.

RAIVIO 0-6, MORAIS 5-11, Fernandes 3-2, Oliveira -, Loncovic 3-0, Soares 3-0, Barroso (-), ANDRADE 0-12, Silva (-), BARBER 4-4, Dos Santos 7-2, HOLLIS 7-10.

Quarts : 12-15, 21-17, 20-22, 21-25.

© DR

Sassari 95 - 75 Charleroi

Les Carolos ont pu rivaliser une mi-temps seulement en Italie.

Il n’y a pas eu de miracle pour ce (premier) déplacement du Spirou en Champions League, à Sassari. En cause sans doute un manque de concentration face au zone-press local qui précipitait 11 pertes de balle en première période. Après un début plutôt bien négocié par Charleroi (8-11), la distribution carolo se mettait à patauger et multipliait les pertes de balle, ce qui permettait aux Sardes, toujours invaincus à domicile en championnat, de se détacher à 18-11 (10e) et 26-13 au gré d’un 18-2 bien tassé.

La bonne nouvelle pour les hommes de Bastianini c’est qu’ils n’abdiquaient pas pour autant. Sous la conduite de Richardson et de Davis, les Spirous se mettaient à grappiller point par point pour revenir dans le match au repos (35-32). Un sursaut que les Italiens se chargeaient vite de tempérer à la reprise pour passer de 36-35 à 56-43 (27e) sous la conduite d’un excellent Johnson-Odom. S’ils avaient encaissé 28 unités dans le 3e quart, les Belges ne comptaient pourtant que 9 pts de retard à l’issue de celui-ci (30e : 63-54). Savanovic et Stipcevic se chargeaient alors de gérer l’avance des Sardes face à des Spirou qui encaissaient 60 points après le repos.

Fiche du match:

Sassari : 33 sur 56 (9x3); 20 lf sur 24; 23 Rbds, 19 fp. JOHNSON-ODOM 2-20, LACEY 5-4, Devecchi 2-0, D’Ercole -, SACCHETTI 1-0, LYDEKA 3-7, Savanovic 6-12, CARTER 5-7, Stipcevic 6-8, Olaseni 2-2, Ebeling -, Monaldi 3-0.

Charleroi : 28 sur 54 (10x3); 9 lf sur 11; 28 Rbds, 20 fp; Joueurs sortis : Marnegrave

Libert 0-3, Fusek 0-0, Lambot 0-0, MARNEGRAVE 0-0, Harris 0-3, RICHARDSON 11-3, Gaudoux 2-8, BOWMAN 7-10, SHEPERD 4-1, Kemp 0-0, DAVIS 8-15.

Quarts : 18-11, 17-21, 28-22, 32-21.

© DR

Bonn 77 - 75 Mons

Tre Demps a manqué la balle de match sur la dernière attaque montoise.

Meilleur montois sur le parquet hier à Bonn, Tre Demps ne méritait pas de terminer son match en ratant le dernier shoot montois à 76-75. Il était pourtant normal que cette dernière possession de balle pour les Renards termine dans les mains de l’arrière US qui, avec 15 points et 7 assists au compteur, a longtemps permis à la formation belge de croire en la victoire en Allemagne.

Après une première mi-temps serrée, les Montois ont joué à l’accordéon en se faisant d’abord distancer à 58-45 au retour des vestiaires. Mais Bonn ne parvenait pas à tuer le match avec un Julian Gamble (ex-Brussels) fort hésitant pour ses retrouvailles face à un club belge (60-59 après 30 minutes). Les Renards calaient à nouveau en début de dernier acte en restant 4 minutes sans incrire le moindre point (66-59). C’est JJ Mann, l’autre joueur en évidence dans le camp visiteur, qui stoppait l’hémorragie à distance et relançait finalement les siens… en vain.

Avec une troisième défaite en Fiba Europe Cup, Mons sera dans l’obligation de gagner la semaine prochaine face aux Suédois de Sodertalje.

Fiche du match:

Bonn : 26 sur 53 (6x3); 19 lf sur 26; 28 rbs; 16 ass; 20 fp.

Silins 13, BAROVIC 9, THOMPSON 16, Richter 2, Gamble 4, Dileo 6, Koch 3, BARTOLO 5, MAYO 13, HORTON 6, Blass.

Mons : 26 sur 59 (10x3); 13 lf sur 14; 32 rbs; 18 ass; 21 fp.

Delas 4, Buysse, Sainsbury, CAGE 9, DEMPS 17, Mortant, Bosco 2, Gorgemans 7, Van Caeneghem 5, LASISI 7, OLAH 9, MANN 15.

Quarts : 17-20, 29-21, 14-18, 17-16.

© DR

Limburg utd 95 - 98 Gravelines

Les Limbourgeois ont manqué le coche.

Offensivement, les Limbourgeois ont bien répondu présent en passant 93 points à la défense de Gravelines. Malheureusement, les hommes de Brian Lynch n’ont pas réussi à limiter les ardeurs offensives de la formation française qui évoluait sans Quentin Serron, blessé depuis plusieurs semaines, mais avec Kyle Gibson (ex-Ostende) meilleur marqueur de son équipe avec 26 points. En outre, l’équipe belge accumulait trop de pertes de balle et gérait assez mal les moments importants. Avec une troisième défaite au compteur, Limburg United se trouve déjà au bord de l’élimination dans le groupe B.

Fiche du match: 

Limburg : 33 sur 59 (15x3); 14 lf sur 18; 32 rbs; 25 ass; 28 fp. LASISI 13, Leamire 8, SIMONS 15, Jansen 5, TUTTLE 28, SWING 12, VILHJALMSSON 3, Desiron 8, Snyers 3, Ceyssens.

Gravelines : 32 sur 62 (10x3); 24 lf sur 31; 27 rbs; 17 ass; 20 fp. DOBINS 7, COBBS 19, SOLOMON 6, Mokoka, Keita 1, Cel 9, Pietrus 11, HESSON 19, GIBSON 26.

Quart-temps : 27-31, 21-19, 29-31, 18-17.