Les meilleurs joueurs du monde se réunissent ce week-end pour un show explosif.

Le All Star Week-end, c’est le rendez-vous incontournable des amoureux de basket américain et de show. Cette année, pour sa 66e édition, tous les regards seront tournés vers la Nouvelle Orléans, siège des Pelicans qui accueillent cette édition qui s’annonce explosive. Meilleurs joueurs de la planète, parterre de stars et de people, concours à gogo et autres millions de dollars dépensés, le All Star Week-end, c’est un énorme business qui draine des millions de téléspectateurs aux quatre coins du monde.

Mais cette année, il semblerait qu’un vent de fraîcheur souffle sur la Grande Ligue. Un renouveau attendu puisque les dernières éditions n’étaient pas des plus spectaculaires, principalement au niveau du match des étoiles. Si les concours de dunks et de trois points attirent de plus en plus l’attention et valent clairement le déplacement, le match principal, lui, commençait à devenir "ennuyeux" ! Défense en berne, joueurs blasés… il était temps de réagir !

Avec cette 66e édition, on peut dire qu’on repart presque d’une page blanche. Exit Dirk Nowitzki, Dwyane Wade et autres Pau Gasol et Tony Parker. Place à la nouvelle génération. Cette année, le joueur le plus âgé a 32 ans et se nomme… LeBron James ! On peut ajouter Carmelo Anthony, 32 ans également, rappelé de dernière minute pour pallier le forfait de Kevin Love, blessé.

La NBA est à un tournant et ce vent de fraîcheur se nomme Giannis Antetokounmpo, véritable sensation, Kemba Walker, Gordon Hayward et DeAndre Jordan, tous novices pour ce grand rendez-vous. Quatre joueurs auxquels on peut ajouter des gars comme DeMar DeRozan, Jimmy Butler, Isaiah Thomas, Kyle Lowry, Kawhi Leonard, Draymond Green, Klay Thompson, DeMarcus Cousins et Marc Gasol qui honorent, eux, leur deuxième ou troisième sélection pour le match des étoiles.

Un renouveau qui devrait faire du bien à ce rendez-vous incontournable mais qui avait perdu un peu de sa saveur. Chiffre interpellant qui confirme ce renouveau : avec sa 13e sélection, LeBron James possède plus de sélections que le reste du cinq de base à l’Est !

Il ne reste plus qu’à espérer que les jeunes pousses assureront le spectacle dans la nuit de dimanche à lundi. Mais à en juger sur ce qu’ils font depuis le début de la saison, la meilleure chose à faire est de s’installer confortablement dans son fauteuil, de sortir le pop-corn et de profiter du show !

Un système de votes… étonnant !

Cette année, Adam Silver, le boss de la NBA, avait décidé d’innover avec un tout nouveau système de votes. L’idée : un schéma à trois voix (50 % pour le public, 25 % pour les médias et 25 % pour les joueurs). Si le but était d’éviter de voir un joueur comme Zaza Pachulia, véritable Dieu en Géorgie, se retrouver sur le parquet lors de ce grand rendez-vous, il a laissé apparaître un autre problème. De manière générale, les cinq de base n’ont relativement pas posé de problèmes, les choix étant concordants entre les différentes parties. Pour le reste, on retrouve des résultats plutôt étonnants.

Au total, 324 joueurs étaient éligibles et… 282 d’entre eux ont reçu au moins une voix ! Parmi les plus grosses aberrations du nouveau système de votes, on retiendra les cas de Khris Middleton, Ben Simmons ou encore Quincy Pondexter tous les trois blessés et qui n’avaient, au moment des votes, pas encore disputé la moindre minute cette saison. Pire encore. Un joueur comme Mo Williams, pourtant parti à la retraite, a également été plébiscité !

Très clairement, certains joueurs se la sont joué égoïstes car voter pour des gars comme Adreian Payne (Minnesota), Nick Collison (OKC) ou encore Daniel Ochefu (Houston) et Mike Muscala (Atlanta), aussi bon soient-ils, pour un All Star Game, cela semble assez étonnant.

Si des équipes comme Boston, Charlotte et Toronto ont joué le jeu en votant en âme et conscience, on peut se poser des questions sur les choix de franchises telles que Milwaukee ou Denver qui ont offert des votes à presque tout leur effectif. La palme, quant à elle, revient à Philadelphie qui a réussi la prouesse de voir treize de ses joueurs récolter au moins une voix !

LeBron James, le plus plébiscité

Voici les chiffres les plus marquants de l’histoire du All Star Week-end.

1,8

Cette année, LeBron James a été le joueur le plus plébiscité par les fans avec très exactement 1.893.751 votes de préférence. Il devance Stephen Curry (1.848.121) et James Harden (1.771.375).

19

Avec 19 sélections pour le match des étoiles, Kareem Abdul-Jabbar est le joueur qui y a participé le plus souvent. Sur les autres marches du podium, on retrouve Kobe Bryant (18) et le trio Shaquille O’Neal - Kevin Garnett - Tim Duncan (15).

22

Au niveau de passes décisives réalisées en une seule rencontre, c’est le maître de la discipline qui trône tout en haut du classement : Magic Johnson. C’est aussi lui qui en a délivré le plus dans l’histoire du All Star Game avec 127 caviars.

42

En terme de points inscrits en une seule rencontre, on retrouve Wilt Chamberlain et ses 42 unités. Pour mémoire, le Hall of Famer est aussi le seul joueur de l’histoire à avoir inscrit cent points en une rencontre de championnat !

369

Au niveau des points marqués mais de manière collective cette fois-ci, c’est l’édition 2016 au Canada (une première hors des terres américaines) qui a été la plus prolifique. Avec 369 points marqués (victoire de l’Ouest 196-173), on ne peut pas dire que les défenses étaient infranchissables !

108.713

L’édition qui a accueilli le plus de spectateurs dans un stade, c’est celle de Dallas en 2010. Il faut dire que le match aux étoiles s’est déroulé dans le Cowboys Stadium, l’antre des Dallas Cowboys en football américain. Au total, 108.713 spectateurs avaient pris place dans l’enceinte.