Leukemans, carrière en suspens

Eric de Falleur

Ses arguments n'ont pas été retenus, il est suspendu deux saisons mais va en appel

BRUXELLES La commission disciplinaire de la Communauté flamande n'a manifestement pas retenu les arguments de Björn Leukemans et a, selon le code de l'AMA, suspendu, pour deux ans, le coureur, convaincu de dopage à la testostérone. Il présentait un rapport testostérone-épitestostérone de 5,71/1, alors que la limite autorisée est de 4/1, lors d'un contrôle inopiné effectué le 26 septembre.

Déjà licencié par son équipe (Prédictor-Lotto), Leukemans est suspendu à partir du 15 février. Hier, il a quitté la salle durant l'énoncé du prononcé mais ses avocats ont d'ores et déjà annoncé qu'il fera appel de cette suspension qui s'apparente à une quasi fin de carrière. À 30 ans, Leukemans serait aussi privé de la possibilité d'intégrer une équipe ProTour avant février 2012.

On sait que celui qui termina 4e de Paris-Roubaix et 13e du dernier Mondial, après avoir remporté une étape du Tour d'Autriche, explique son contrôle positif par la prise de Prasteron. Un médicament, contenant de la DHEA (donc de la testostérone), que lui a prescrit un des médecins de son équipe, Predictor-Lotto, le Docteur Sam Vermeire, à qui cette erreur a coûté sa place.

La commission n'a pas retenu les arguments du coureur, qui avançait que le Prasteron ne figurait pas sur la liste des produits interdits par la Communauté flamande. Celle-ci estime que sa liste n'est pas complète (elle ne tient pas compte, par exemple, des nouveaux médicaments ou étrangers). Pour elle, une consultation du site de l'UCI aurait permis à Leukemans de voir que le Prasteron est un produit interdit. De même, la commission réfute l'idée d'une rupture de la relation de confiance entre Leukemans et le médecin.



© La Dernière Heure 2008


Gilbert échoue à cent mètres

VICTOR HARBOR Parti sous la flamme rouge, Philippe Gilbert a été repris à cent mètres du but, hier au terme de la 3e étape du Tour Down Under, à Victor Harbor, là même où le Wallon avait triomphé il y a trois ans. Avalé par le peloton, Gilbert a dû, cette fois, se contenter de la 10e place d'un sprint, le troisième d'affilée, gagné par l'Australien Allan Davis. Son compatriote Mark Renshaw, 2e, a repris la tête du classement général. Deuxième du dernier Milan-Sanremo, Allan Davis est toujours sans équipe. Dans l'épreuve australienne, il évolue actuellement, tout comme Matthew Wilson et Roberts Luke, au sein de la formation nationale autorisée à courir avec les dix-huit formations du ProTour dont aucune n'a voulu cet hiver s'adjoindre les services du sprinter, laissé libre par le retrait de Discovery. Davis paie là le fait d'avoir été cité dans l'affaire Puerto. Ce qu'il nie, au point d'avoir obtenu le soutien du vice-président... australien de l'UCI qui veut tout faire pour lui retrouver un employeur.



© La Dernière Heure 2008

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be