"Ah ! ce décalage horaire"

Philippe Van Holle
"Ah ! ce décalage horaire"
©BELGA

Circuit Het Volk. Tom Boonen n'a pas dormi pendant deux nuits de suite


Le direct: Mc Ewen abandonne!

COURTRAI Tom Boonen est apparu hier pareil à lui-même devant la presse nationale. Dans son survêtement bleu, il était souriant, détendu, demandant même aux journalistes quelles étaient les nouvelles du pays. C'est qu'il venait de passer quinze jours aux États-Unis et sentait quelque peu... décalé.

Manifestement, les neuf heures de différence entre la Californie et la Belgique ont laissé des traces. Pas au niveau de son moral, non, mais les jambes tournaient carré comme on dit dans le jargon.

"À vrai dire, je ne me sens pas mal du tout, mais je suis parfois comme dans un nuage, expliquait l'ancien champion du monde. Sur le vélo, cela donne parfois de drôles de sensations. Surtout quand on veut passer la vitesse supérieure : plus on insiste alors, moins on avance. Il faut dire que j'ai passé deux nuits d'affilée sans dormir : une dans l'avion et une à la maison où j'ai bien dû voir huit fois le même journal à la télé ! Néanmoins, je ne regrette vraiment pas d'être allé aux States. Cette course, bien organisée et superbement équilibrée, constitue une excellente préparation pour la saison."

Mais peut-être pas pour le week-end d'ouverture en Belgique. Ses fans risquent en effet de ne pas le voir au sommet de son art. "Mais nous avons une équipe très forte, même si Paolo (Bettini) se trouve dans une situation identique à la mienne. Nous pouvons jouer sur plusieurs tableaux, notamment avec Steegmans et Devolder. Attention cependant, je ne m'avoue pas vaincu d'avance. Même dans ces conditions un peu particulières, je peux m'imposer à Gand. Il faudra voir quelles seront mes sensations le jour même des deux courses, puisque je m'alignerai normalement aussi à Kuurne."

Lorsqu'on lui demande de citer les favoris du Volk , Boonen n'avance qu'un seul nom : "Gilbert sans doute. C'est du moins lui qui semble avoir la préférence de tous les pronostiqueurs. Par contre, tous ceux qui reviennent de Californie, comme Cancellara par exemple, qui respirait la forme là-bas, seront dans l'expectative, tout comme je le suis."

Boonen évoquera aussi son changement d'avis, concernant la course de préparation à Milan - Sanremo, puisqu'il a choisi de participer à Tirreno - Adriatico plutôt qu'à Paris-Nice. "Les arrivées italiennes me conviennent mieux, conclut-il. Et puis, tous les derniers vainqueurs de la Primavera ces dernières années sortaient de la Course des Deux Mers, dès lors... Il fallait tenter quelque chose de différent."

On sait que l'Anversois est particulièrement motivé à l'idée de l'emporter cette saison à Sanremo...



© La Dernière Heure 2008

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be