Panne de cœur pour Boonen ?

Quentin Finné
Panne de cœur pour Boonen ?
©Photonews

Les coureurs de l’équipe Quick Step ont été monitorés 24h sur 24 pendant leur stage

COURTRAI Les pannes de cœur de Tom Boonen appartiennent définitivement au passé. C’est un médecin qui nous le garantit. Éminent cardiologue, le professeur Pedro Brugada est une pointure mondiale de sa discipline. Une spécialité dont le monde du sport saisit de plus en plus l’importance.

Lors du stage de l’équipe Quick Step à Calpe, tous les coureurs se sont vu apposer un patch pas plus gros qu’un GSM sur le côté gauche de leur poitrine. “Le but de cette opération était de pouvoir effectuer un électrocardiogramme permanent des athlètes”, détaille le professeur de la VUB, “fût-ce en conditions extrêmes. Grâce à une petite ventouse, bien différente de l’encombrant appareillage généralement nécessaire pour ce genre d’examens, on peut suivre en permanence les données du patient. Celui-ci peut même prendre sa douche avec ce patch.”

Comme pour mieux étayer ses propos, Pedro Brugada dégaine alors un BlackBerry de la poche de son veston et nous fait visionner les courbes d’un coureur. “Le procédé est presque instantané”, poursuit celui qui a opéré le Roi. “Les données enregistrées par l’appareil apposé sur le patient sont envoyées via Internet à Corventis, une société californienne spécialisée dans le traitement de ces informations. Si je suis le médecin référent, celles-ci me sont alors transmises sur mon téléphone portable et je peux étudier en temps réel les données cardiaques de l’individu.”

Sept jours durant, le cardiologue espagnol a donc pu suivre, minute par minute, les électrocardiogrammes de Bo-onen, de Devolder et d’autres. Et tous sont en excellente santé.

“L’intérêt est, avant toute chose, préventif” , poursuit le P. Brugada. “Le cycliste est un sportif exposé à de très importantes variabilités du rythme cardiaque. Cela va, pour certains de moins, de 40 pulsations minutes au repos à plus de 200 lors d’un effort maximum. Il importe donc de détecter toute anomalie. Chaque année, 10.000 personnes décèdent de mort subite en Belgique. Cet appareillage permet un examen utile à la détection de bon nombre d’anomalies et, donc, de réduire considérablement ce chiffre.”

Pour 75€, il est possible à chacun de s’équiper de cette ventouse high tech et de recevoir une analyse sur 24h de ses données. “Une précaution que je conseille à chacun”, conclut Pedro Brugada. “En particulier aux sportifs amateurs.”

en savoir plus

www.corventis.com , le site du fabricant californien



© La Dernière Heure 2010

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be