Schleck: "Le Tour reste l'objectif"

Quentin Finné
Schleck: "Le Tour reste l'objectif"
©Photonews

Le Luxembourgeois espère dispose rd’une forme suffisante pour emmener l’équipe RadioShack sur la Grande Boucle


LIÈGE Andy, comment vivez cette semaine des Ardennaises qui doit être très différente de celles que vous avez vécues auparavant ?

“La situation est en effet un peu un étrange car, hormis en 2012 où j’avais décidé de me concentrer sur le Tour, j’ai toujours été compétitif sur des épreuves pour lesquelles je programmais un premier pic de forme. Cette saison, le plan était d’être d’attaque pour ces courses, mais les choses ne se sont pas passées comme je l’avais imaginé. Je suis cependant très heureux d’être là car je suis de retour dans le peloton et je me sens de mieux en mieux. Je me reconstruis doucement, étape par étape; je prendrai peut-être deux ou trois jours de break après Liège car les Ardennaises restent des épreuves extrêmement éprouvantes, mais je veux continuer à travailler pour me préparer aux prochaines échéances.”

Quel est justement votre objectif principal pour les prochains mois ?

“Si vous m’aviez posé cette question en janvier, j’aurais évidemment répondu le Tour. La Grande Boucle reste la cible, mais je souhaite maintenant l’aborder avec la meilleure condition possible. Je travaille très dur pour cela depuis plusieurs mois et je sens que je progresse tant en course qu’à l’entraînement. Aujourd’hui, il est possible de tout mesurer dans le cyclisme grâce aux capteurs de puissance ou d’autres outils de ce type. Et il n’est pas possible de faire mentir les chiffres. Je vois ainsi que je suis sur le bon chemin. Où j’en serai au moment du Tour, je ne le sais pas, mais je fais tout pour l’aborder au mieux.”

Serez-vous le leader de la formation RadioShack sur la Grande Boucle ou préférez-vous laisser ce rôle à l’un de vos équipiers ?

“J’espère sincèrement être suffisamment solide pour pouvoir assumer ce statut.”

Votre retour vous a réinstallé dans un rôle d’anonyme du peloton, ou presque.

“J’ai déjà vécu cette situation lorsque je suis passé pro même si j’étais catalogué comme le petit frère de Frank. C’est vrai que lorsque vous accumulez les bons résultats, vous vous faites une place dans le peloton. Mais le cyclisme a changé. Il y a toujours un respect entre les coureurs mais personne ne lâche rien. L’Amstel et la Flèche ont été très nerveuses car tout le monde veut décrocher des points WorldTour, accrocher un résultat. Même si Contador est en tête, les coureurs des plus petites équipes vont se battre pour lui prendre sa place et ne s’en excuseront pas. Mais c’est aussi ce qui fait la course.”

En début d’année, votre discours était plein d’ambitions. Les dernières semaines ont dû être d’autant plus difficiles à vivre…

“Au début, je dois avouer que j’ai vécu mon manque de compétitivité un peu comme un choc. J’avais vécu un bon hiver si ce n’est quelques problèmes posés par mon dos à la suite de ma chute du Dauphiné. J’étais ainsi à niveau lors de notre premier stage d’équipe en Espagne. Mais quand je suis revenu dans le peloton, j’ai alors constaté tout ce qu’il me manquait… Je suis ensuite tombé malade en France avant le Tour du Haut Var. Et rester clouer au lit pour cinq jours dans une chambre d’hôtel, ce n’est pas très amusant. Mais je n’ai jamais perdu de vue ce pour quoi je me battais. Je suis alors parti à Majorque et à Nice pour m’entraîner. Doucement, je constate maintenant que tout ce travail commence à payer.”

N’avez-vous jamais douté ?

“Bien sûr que si ! Vous aussi, vous devez douter par moment dans votre job, même si vous êtes bon. Mais ce n’étaient que des moments. Je pense que c’est plutôt normal.”

Mais pas au point de penser tout arrêter ?

“Non. J’adore ce sport plus encore que par le passé. C’est quand vous êtez privé de quelque chose que vous vous rendez compte à quel point vous y êtes attaché. Ne pas rouler m’a terriblement manqué. Avant, je m’entraînais parce que j’en avais besoin pour être bien. Aujourd’hui, j’y prends un réel plaisir.”

© La Dernière Heure 2013

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be