“Nibali et Iglinskiy sont désormais amis”

Julien Gillebert
“Nibali et Iglinskiy sont désormais amis”
©Photonews

L’Italien, battu l’an dernier par le Kazakh, évolue aux côtés de son tombeur

LIEGE Les deux grands leaders d’Astana pour Liège-Bastogne-Liège auront des sentiments différents, ce dimanche, lors de la Doyenne. Avec son dossard numéro 1 de vainqueur sortant, Maxim Iglinskiy va sans doute vibrer sur les routes sur lesquelles il avait remporté, il y a douze mois, le plus important succès de sa carrière. Tandis que Vincenzo Nibali sera, quant à lui, revanchard car l’Italien, après avoir fait un numéro en solo dans le final, après la Roche-aux-Faucons, avait été repris et laissé sur place dans le dernier kilomètre par ce même… Maxim Iglinskiy, aujourd’hui son coéquipier, puisque le Requin de Messine a quitté cet hiver les rangs de Liquigas (ex-Cannondale) au profit de ceux d’Astana.

Quelles sont les relations entre les deux grands hommes forts de l’édition 2012 au sein de la formation kazakhe ? “Même si c’est vrai que c’est particulier, leur relation est très bonne !” assure Stefano Zanini, l’ancien coureur (qui a longtemps évolué chez Mapei) aujourd’hui directeur sportif d’Astana. “Maintenant, ils sont amis. C’est la course. Hier, tu es adversaire d’un coureur qui devient ton coéquipier demain.”

Vainqueur hier du Tour du Trentin, après avoir enlevé la dernière étape, Vincenzo Nibali est visiblement en grande forme à nouveau avant la Doyenne. “Oui, il est prêt”, sourit encore Stefano Zanini. “Il arrive ce soir (NdlR: hier soir) en Belgique. Je sais qu’il est très motivé pour dimanche.” Tiens, quel est le dernier coureur à avoir gagné le Tour du Trentin et, dans la foulée, Liège-Bastogne-Liège ? C’était en 2010, avec un certain Alexandre Vinokourov, aujourd’hui manager général d’Astana...

Et Iglinskiy, assez discret tant à l’Amstel qu’à la Flèche Wallonne, où il s’est classé respectivement 32e et 31e, où en est-il ? “Lui aussi est en grande condition”, précise Stefano Zanini. “Il sera lui aussi protégé dans l’équipe. Tout comme Enrico Gasparotto, qu’il ne faut pas oublier. Nous avons donc un groupe solide. Bien sûr, il y a Philippe Gilbert comme grand favori. Votre compatriote évoluera chez lui, devant ses supporters avec le maillot de champion du monde sur le dos et sera donc très motivé, surtout qu’on a vu lors des dernières courses qu’il est vraiment monté en condition pour ce rendez-vous. Mais je vois un de nos gars jouer la victoire.”


© La Dernière Heure 2013


Suivez La Doyenne demain en LIVE dès 14h15


Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be