Décès du coureur italien Michele Scarponi, le peloton sous le choc : "Nous avons perdu un grand champion et un homme spécial"

Le monde du vélo est en deuil.

Th. L. et Belga

Le monde du vélo est en deuil.

Terrible nouvelle dans le monde du vélo. avec l'annonce du décès du cycliste italien Michele Scarponi. Le coureur était âgé de 37 ans. Il a été percuté mortellement par une camionnette sur ses routes d’entraînement, près de Filottrano, ont rapporté les médias italiens ce samedi matin. La triste information a été confirmée par l'équipe Astana, où il roulait depuis 2014.

"Michele a terminé 4e du Tour des Alpes vendredi à Trente", a raconté l'équipe Astana dans un communiqué. "Il est ensuite rentré chez lui à Filottrano en voiture, avec son masseur et il était avec sa famille vendredi soir. Ce matin, Michele est sorti à vélo pour un entraînement matinal et c'est là que la tragédie a eu lieu. Nous avons perdu un grand champion et un homme spécial, souriant dans toutes les situations. Il était un repère pour tous au sein de l'équipe Astana."

Scarponi venait de remporter une étape sur le dernier Tour des Alpes où il avait fini 4e du classement général final. Il a débuté sa carrière en 2002 et s'est adjugé sur tapis vert le Tour d'Italie 2011. En plus de cette victoire, il a aussi remporté Tirreno-Adriatico en 2009 ou encore le Tour de Catalogne en 2011.

Scarponi laisse une femme et deux enfants derrière lui. Il était connu et apprécié par ses collègues. Il laisse à coup sûr un grand vide dans le peloton à quelques jours du Giro.

Les hommages du monde du cyclisme au coureur italien se sont rapidement multipliés après l'annonce de son décès, l'équipe Quick-Step accompagnant "de pensées et de prières la famille, les amis et l'équipe de Michele Scarponi", alors que la formation Cofidis parlait sur Twitter d'une "grande tristesse".

Selon une édition locale sur internet du quotidien italien Il Resto del Carlino, qui cite des sources au sein des carabinieri, l'accident serait lié à un refus de priorité, le chauffeur du véhicule impliqué ayant expliqué "ne pas avoir vu" Scarponi.

La mort du champion italien vient rappeler les dangers de l'entraînement pour les coureurs cyclistes.

En janvier 2016, six coureurs de l'équipe Giant-Alpecin, dont le Français Warren Barguil et l'Allemand John Degenkolb, avaient ainsi été sérieusement blessés après avoir été percutés par une voiture lors d'une sortie d'entraînement en Espagne.

Deux mois plus tard, le 3 mars 2016, c'est le Français Romain Guyot, jeune coureur de l'équipe Vendée U, réservoir de la formation professionnelle Direct Energie, qui avait trouvé la mort après avoir été percuté sur son vélo par un poids-lourd.


Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be