Mondiaux de cyclisme: le vainqueur Dennis s'attendait à un maximum de dix secondes sur la ligne d'arrivée

Rohan Dennis, 28 ans, est devenu champion du monde du contre-la-montre mercredi à Innsbruck, en Autriche. "Je savais que j'étais en bonne condition depuis le chrono par équipes. C'est génial. Toutes les pièces du puzzle se sont assemblées. Je rêvais de ce titre depuis que j'étais junior", a expliqué l'Australien.

AFP
Mondiaux de cyclisme: le vainqueur Dennis s'attendait à un maximum de dix secondes sur la ligne d'arrivée
©AFP

Rohan Dennis, 28 ans, est devenu champion du monde du contre-la-montre mercredi à Innsbruck, en Autriche. "Je savais que j'étais en bonne condition depuis le chrono par équipes. C'est génial. Toutes les pièces du puzzle se sont assemblées. Je rêvais de ce titre depuis que j'étais junior", a expliqué l'Australien.

"J'ai eu beaucoup de malchance mais j'ai continué à y croire, à lutter pour cela. Maintenant, j'ai finalement un prix", a déclaré Dennis. "Beaucoup de gens ont continué à croire en moi. Ils m'ont encouragé en me disant que la malchance allait finir par me quitter. Bien sûr, il y a toujours des réactions négatives, mais elles étaient beaucoup plus rares que les positives. Cela vous fait du bien. C'est un sentiment indescriptible. Bradley McGee m'a aidé à rester calme en me donnant les temps de Tom (Dumoulin, ndlr). Je ne voulais pas considérer la victoire acquise tant que Dumoulin n'avait pas franchi la ligne d'arrivée et j'ai beaucoup de personnes à remercier. La première c'est ma femme qui est à la maison et qui je suis sûr est super heureuse en ce moment."

Dennis s'est imposé avec 1:21 d'avance sur Dumoulin, tenant du titre. "Honnêtement, je n'ai jamais pensé que la différence serait si grande. Je croyais que Tom et moi nous livrerions une vraie bataille jusqu'au dernier kilomètre. J'avais du mal à croire que l'écart était d'une minute dans la montée. Je m'attendais à un maximum de dix secondes sur la ligne d'arrivée."

La troisième place de Campenaerts ne l'étonne pas. "Je savais qu'il fallait compter avec lui. Il a failli me battre eu Giro. C'était un avertissement. Je suis content d'avoir décroché le titre car, à l'avenir, il sera encore plus fort", a conclu Dennis.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be