Mondiaux de cyclisme: Serge Pauwels se sent prêt

Serge Pauwels sera le capitaine de route de l'équipe belge dimanche dans la course en ligne des championnats du monde de cyclisme à Innsbruck. L'Anversois a décroché sa sélection alors qu'il revient de blessure, lui qui s'était cassé le coude le 22 juillet dernier dans la 15e étape du Tour de France.

Belga
Mondiaux de cyclisme: Serge Pauwels se sent prêt
©Belga

Serge Pauwels sera le capitaine de route de l'équipe belge dimanche dans la course en ligne des championnats du monde de cyclisme à Innsbruck. L'Anversois a décroché sa sélection alors qu'il revient de blessure, lui qui s'était cassé le coude le 22 juillet dernier dans la 15e étape du Tour de France.

Cette absence n'a pas empêché Pauwels d'être dans l'équipe belge, au contraire d'un Thomas De Gendt. "Que puis-je dire ? Je ne me suis pas sélectionné", a déclaré Pauwels lors du point-presse de l'équipe belge. "J'essaie de ne pas me mettre de pression avec quelque chose que je ne maîtrise pas. Ce que je peux gérer, c'est le fait d'être bien ici. Ma revalidation s'est passée mieux que prévu. J'ai fait des progrès chaque semaine et je suis vite remonté sur le vélo".

"Le plus important était d'avoir un objectif après mon opération, et c'était ces Mondiaux", poursuit Pauwels, qui sera capitaine de route. "Il n'y a pas d'oreillettes aux Mondiaux, et donc pas d'instructions de Kevin (le coach fédéral Kevin De Weert, ndlr), on ne pourra pas non plus lui poser de questions. Il faudra réagir rapidement aux diverses situations dans le peloton, afin de ne pas perdre le contrôle. Cela ne veut pas dire que nous devrons contrôler la course, mais il faudra être dans les échappées. Sinon, il faudra vite réagir. Et là je pense que je pourrai être un prolongement du coach pour donner des ordres".

Pauwels n'a pas d'ambitions personnelles. "Je ne me fais pas d'illusions. Je ne pense pas pouvoir décrocher un podium comme dans une étape de montagne du Tour. C'est une autre course. Nous avons d'autres favoris, avec Dylan (Teuns), Tiesj (Benoot), Tim (Wellens) et Greg (Van Avermaet)".

Les chances belges? "Moins de 10%, comme chaque pays. Mais c'était aussi le cas avant Rio et Lugano. Nous restons les pieds sur terre".

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be