Pour une fois, Tim Declercq aura le beau rôle

Ce dimanche, Tim Declercq aura peut-être le meilleur rôle de sa carrière. Il sera encouragé comme jamais sur le bord des routes et son travail de sape servira plusieurs leaders. Un commentaire de Nicolas Christiaens.

Nicolas Christiaens
Pour une fois, Tim Declercq aura le beau rôle
©Belga
Comme toujours, Tim Declercq sera le premier coureur de son équipe mis à contribution ce dimanche. "El Tractor" va se poster en tête de peloton dès que l'échappée matinale se sera formée et se garera environ 150 kilomètres plus loin. Cela fera de lui le coureur le plus en vue de ce Mondial et peut-être le plus encouragé. D'autant plus qu'il évoluera à domicile, à Louvain.

Jeudi, lors de la reconnaissance officielle du parcours, il était déjà l'un des noms qui était le plus crié avec le plus de ferveur au bord de la route. Le public belge est connaisseur et sait que si Tim Declercq n'a pas le nom le plus clinquant du peloton, il est peut-être celui qui prend le plus de vent sur l'ensemble d'une saison.

Pourtant, ce dimanche, son statut pourrait être envié par certains de ses coéquipiers. Car le Mondial a cette particularité de se disputer par équipe nationale, obligeant parfois certains coureurs à rouler contre ceux qui sont leurs équipiers et amis tout le reste de l'année. On se souvient que Dries Devenyns avait refusé sa sélection pour Imola 2020 car il ne se voyait pas rouler derrière Julian Alaphilippe. Une vraie démonstration de bonne foi et de franchise afin d'éviter une éventuelle trahison le jour J.

Cette année, toute l'équipe belge promet qu'elle se...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité