Tom Pidcock impatient d'en découdre sur les classiques belges: "Le Mondial chez vous m’a donné la chair de poule"

Tom Pidcock salive à la perspective de l’ouverture de la saison belge.

Tom Pidcock impatient d'en découdre sur les classiques belges: "Le Mondial chez vous m’a donné la chair de poule"
©BELGA
Il y a un précisément un an, sa troisième place sur Kuurne-Bruxelles-Kuurne avait confirmé tout le talent qu’on avait alors prêté à Thomas Pidcock avant même ses véritables premiers tours de roues dans le peloton pro. Douze mois plus tard, auréolé d’une série d’accessits (5e des Strade Bianche, 15e de Milan-Sanremo, 2e de l’Amstel Gold Race, 6e de la Flèche wallonne) sur la campagne des classiques et d’un succès sur la Flèche brabançonne, le coureur de chez Ineos-Grenadiers débarquera ce samedi sur le Circuit Het Nieuwsblad avec l’étiquette d’un sérieux outsider que seule une campagne de cyclo-cross refermée il y a un...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité