Arnaud De Lie content de sa première course en Wallone: "J’aurais pu gagner, je n’ai jamais été à bloc !"

Offensif et solide au sprint, Arnaud De Lie a une nouvelle fois impressionné.

Arnaud De Lie content de sa première course en Wallone: "J’aurais pu gagner, je n’ai jamais été à bloc !"
©BELGA

Le Samyn vient de se terminer depuis quelques secondes à peine. Arnaud De Lie s'arrête près de son soigneur, et tous ses coéquipiers viennent près de lui, pour lui faire une accolade. Et le féliciter. Il n'a pas gagné, il a dû se contenter de la dixième place, mais le jeune Wallon a confirmé son potentiel sur les infâmes pavés de la course d'ouverture dans la partie francophone du pays. "Alors, ça allait, c'était bien ?", lui demande Philippe Gilbert, qui lui a lancé le sprint du peloton.

Le néo-pro de Lotto-Soudal semble étonné. "Si c'était bien ? Un peu que c'était bien !", répond le récent vainqueur d'une étape du Challenge de Majorque dans un grand éclat de rire.

Il poursuit : "Philippe m'a lancé comme un dieu. Quand tu te dis que ce mec-là a gagné tant de grandes courses et qu'il m'aide dans sa dernière année, tu comprends que c'est vraiment un grand champion ! Il aide l'équipe à fond. C'est incroyable de voir celui qui était mon idole faire ça pour moi… Ici, il m'a lâché aux 200 mètres pour le sprint. Dommage que je déclipse juste avant la ligne, sinon je pense que je le gagne, ce sprint (NdlR : le Norvégien Rasmus Tiller l'a devancé pour la neuvième place, avec le peloton venu mourir sur les talons de l'échappée). Mais bon, ce n'était que pour une place d'honneur…"

Leader dans l'âme, Arnaud De Lie visait la victoire, la première place. "J'étais vraiment fort, explique-t-il. Je pense que j'aurais pu gagner. Quand le bon groupe part, j'aurais pu aller avec. Mais l'équipe m'a dit d'attendre. Ils m'ont dit d'attendre le sprint. Je n'aurais pas dû faire ça, j'aurais dû faire ma course. Mais je suis néo-pro… Je suis jeune, je fais ce qu'on me dit mais j'aurais dû insister, leur dire que j'étais vraiment bien."

Du haut de ses 19 ans, Arnaud De Lie a une nouvelle fois impressionné. Et il s'est rassuré sur son niveau, sur une course dure, au profil flandrien. "Mon positionnement était meilleur qu'à Kuurne, termine-t-il. Je peux le dire : j'irai à Nokere avec de grandes ambitions."

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be