Pas de classiques flandrienne et ardennaises pour Loïc Vliegen

Le Liégeois ne fera ni les Flandriennes ni les Ardennaises pour être en forme en mai et juin.

Pas de classiques flandrienne et ardennaises pour Loïc Vliegen
©BELGA

Auteur d'un bon début de saison, avec un podium sur la Clasica Jan Paraiso Interior derrière Lutsenko et Wellens et deux places de cinquième (au Tour de Murcie et au Samyn), Loïc Vliegen n'est pas présent sur la campagne flandrienne. Et il ne le sera pas plus sur les prochaines Ardennaises. Pourquoi ? "Cela fait partie d'un choix stratégique décidé avec l'équipe", nous raconte le coureur d'Intermarché-Wanty Gobert. "Comme je sortais d'une moins bonne saison, avec Aike Visbeek, on a préféré que je sois bien présent sur les premières courses de l'année plutôt que d'opter pour une montée en puissance de ma condition en vue des classiques d'avril, période durant laquelle je souffre souvent d'allergies. L'idée était que je reprenne confiance en retrouvant des résultats et de bonnes sensations, ce que j'ai réussi. Je coupe donc maintenant, je sens que ma forme est en phase descendante, car j'ai beaucoup couru. Je ne ferai donc aucune classique, afin de revenir en forme pour les mois de mai et de juin."

Pas pour aller au Tour d'Italie, mais pour enchaîner un maximum de résultats sur ces deux mois. Ce qui rappelle un peu sa saison 2019, quand il avait fait l'impasse sur le Tour de France pour gagner dans la foulée celui de Wallonie. "Vous le savez, les points UCI sont très importants pour les équipes. J'en ai plus à prendre sur des courses qui me conviennent comme les Quatre Jours de Dunkerque, le Tour du Finistère, le Tro Bro Leon, le Tour du Morbihan, la Classique de l'Aulne, celle de Bruxelles, À Travers le Hageland ou le Tour de Belgique que sur le Giro. Je suis très motivé par cette période."

Qu’il va préparer en avril avec un stage en altitude.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be