Et de trois pour De Lie: “Au plus c’est exigeant, au plus j’aime cela”

Impressionnant d’aisance sur les vallons néerlandais, la pépite de chez Lotto-Soudal a réglé le sprint d’un groupe de six coureurs.

Et de trois pour De Lie: “Au plus c’est exigeant, au plus j’aime cela”
©AFP
Il convient parfois de savoir lire certains indices dans les regards plutôt que les mots. Dimanche dernier, au soir d'un Gand-Wevelgem sur lequel il avait, pour la première fois sa jeune carrière, franchi le mur des 250 kilomètres, Arnaud De Lie avait l'œil malicieux lorsqu'on lui demanda...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité