Kwiatkowski après sa victoire à l'Amstel Gold Race : "Plus tard, ils diront peut-être que la photo finish était inexacte"

Michal Kwiatkowski (INEOS Grenadiers) a remporté dimanche pour la deuxième fois l'Amstel Gold Race, devançant le Français Benoît Cosnefroy (AG2R Citroën).

Kwiatkowski après sa victoire à l'Amstel Gold Race : "Plus tard, ils diront peut-être que la photo finish était inexacte"
©BELGA

Les deux hommes ont été départagés à la photo-finish. "J'ai appris l'année dernière qu'il fallait attendre un peu avant de manifester mon euphorie", a expliqué le coureur polonais annoncé deuxième pendant quelques minutes. "Le sprint a été très difficile. J'étais très confiant et je croyais en la victoire, mais en même temps les cinquante derniers mètres étaient super durs. Cosnefroy a accéléré quand j'étais à côté de lui et ce qui s'est passé après l'arrivée a été très confus. Au début, j'étais très triste. Mais j'ai appris, après la 2e place de Tom Pidcock l'année dernière, qu'il faut patienter avant de laisser exploser sa joie. Je n'arrive toujours pas à y croire. Peut-être que plus tard ils diront que la photo finish était inexacte", a expliqué Kwiatkowski, 31 ans, vainqueur en 2015.

"Avec Tom et moi dans le groupe de tête, on ne pouvait viser que la victoire finale. Quand j'ai fait placé mon accélération au sommet du Cauberg, c'était uniquement pour gagner la course. Tout le monde comptait sur moi pour conclure favorablement. Cosnefroy a fait le plus gros du travail, parce que j'avais confiance qu'avec Tom derrière, nous pouvions gagner la course de différentes manières. Ce n'était donc pas à moi de creuser l'écart."

"J'ai connu de nombreux moments difficiles cette saison. J'ai été contaminé au Covid et avant ça, j'ai aussi eu la grippe. La famille est tombée malade et je n'ai pas pu m'entraîner. Du coup, mon programme de course a été chamboulé. Je me suis prouvé à moi-même que je dois être patient et que, tôt ou tard, la victoire serait au rendez-vous. J'ai eu très difficile à me remettre sur les rails, mais regardez, me voilà!", a savouré Kwiatovski.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be