Tour de Turquie : Jasper Philipsen s'impose dans la 3e étape et devient leader

Belga
Tour de Turquie : Jasper Philipsen s'impose dans la 3e étape et devient leader
©AFP

Jasper Philipsen (Alpecin-Fenix) a remporté la 3e étape de la 57e édition du Tour de Turquie cycliste (2.Pro) qui menait les coureurs de Çeime à Izmir sur la courte distance de 118 kilomètres. Elle ne comprenait aucune difficulté. Comme lors des deux premières étapes, la victoire s'est s'est jouée au sprint. Le porteur du maillot vert a devancé dans l'ordre l'Australien Kaden Groves (Team BikeExchange-Jayco) qui a été débordé dans les derniers mètres. L'Espagnol Miguel Angel Fernandez (Golbal 6 Cycling) s'est emparé de la troisième place. Au classement général, Groves, qui avait pris le maillot turquoise de leader à la suite de sa victoire lundi dans la 2e étape, doit le céder au vainqueur du jour par le jeu des bonifications. Philipsen compte deux secondes d'avance sur Groves. Fernandez passe de la 7e à la 3e place et compte 18 secondes de retard.

Philipsen décroche à 24 ans son 17e succès pro, le troisième de l'année après les 1re et 5e étapes du Tour des Émirats. Il avait décroché les bouquets des 6e et 7e étapes du Tour de Turquie l'an dernier.

Cinq hommes ont animé la course en faussant compagnie à leurs collègues après douze kilomètres: les Américains Noah Granigan et Scott McGill, l'Espagnol Peio Goikoetxea, le Français Léo Bouvier et l'Italien Umberto Poli. Un sixième, l'Ukrainien Vitaliy Buts, a été repris après avoir accompagné l'échappée pendant seize kilomètres.

Le peloton, emmené par les équipiers du leader de la Team BikeExchange-Jayco, ne laissa pas vraiment l'écart se creuser. Il ne dépassa jamais les deux minutes.

L'échappée était vouée à l'échec. McGill et Bouvier furent les derniers à résister, mais à 14,5 km d'Izmir le regroupement général était opéré. À moins de 10 km de la banderole, le Turc Ahmet Orken essaya d'éviter le sprint. Mal servi par les larges avenues, sa tentative prit fin à un peu plus de 5 kilomètres de la banderole d'arrivée. La préparation du sprint pouvait se mettre en place malgré plusieurs chutes.

Mercredi, la course va aborder sa seule véritable portion de montagne à l'occasion de la 4e étape, longue de 146,2 km entre Izmir et Manisa. L'arrivée sera jugée au sommet d'une ascension classée hors-catégorie de 13,9 km à 7,2% de pente. Le successeur de l'Espagnol José Manuel Diaz sera connu dimanche à l'issue de la 8e étape à Istanbul.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be