Wout van Aert avant Paris-Roubaix: "J'aurai un rôle d'équipier mais cela ne veut pas dire que je travaillerai en tête de peloton dès le départ"

La forme du champion de Belgique est le gros point d'interrogation avant l'Enfer du Nord.

La Rédaction
Wout van Aert avant Paris-Roubaix: "J'aurai un rôle d'équipier mais cela ne veut pas dire que je travaillerai en tête de peloton dès le départ"
©BELGA

Finalement, Wout van Aert sera bien au départ de Paris-Roubaix ce dimanche. Un peu plus de deux semaines après avoir été testé positif au covid-19, le champion de Belgique pourra jouer un rôle dans la Reine des Classiques. Chez Jumbo-Visma, on préfère se montrer prudent, donnant soit un rôle d'équipier modèle, soit un rôle libre au vainqueur du Circuit Het Nieuwsblad.

Interrogé par nos confrères de Sporza, Van Aert a par ailleurs expliqué qu'il ne prenait aucun risque en reprenant déjà la compétition : "Chaque jour, nous avons écouté mon ressenti. Ce qui est le plus important. Cela a été un soulagement de voir que l'échographie chez le cardiologue était normale à un effort maximum. Durant les premiers entraînements, je restais prudent mais depuis lors, j'ai pu reprendre un rythme normal pour quelqu'un qui a été malade."

S'il a eu le covid-19, Van Aert a également affirmé qu'il n'avait eu que des symptômes légers : "Je n'ai jamais eu de fièvre. C'étaient plutôt les symptômes d'un refroidissement. Mais la fatigue est restée longtemps. Cela va mieux depuis quelques jours."

La question que se posent désormais tous les suiveurs : quelle est sa forme exacte ? Van Aert a tenu à rassurer, tout en se montrant réaliste : "J'ai bien réagi aux entraînements plus intensifs des derniers jours mais je ne vais me remettre aussi facilement de ma période d'inactivité. Je serai moins bien, c'est certain, mais c'est difficile d'évaluer à quel point." Il partage donc la vision de son équipe, d'évoluer dans un rôle au service de ses équipiers : "En temps normal, j'aurais été le leader absolu. Mais ici je vais essayer de jouer un rôle dans la finale et être d'un certain soutien pour Christophe Laporte, Nathan Van Hooydonck et Mike Teunissen."

"Bien sûr, je ne vais pas rouler en tête du peloton dès le départ. C'est une course qu'on ne peut pas prévoir. Même dans un rôle d'équipier, beaucoup de coureurs ont décroché un beau résultat. C'est ce que j'espère secrètement", a conclu Van Aert.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be