Taco van der Hoorn gagne la Brussels Cycling Classic: "J’ai souffert"

Le Néerlandais de 28 ans a offert à son équipe Intermarché-Wanty-Gobert son 13e succès de la saison !

David Lehaire
Taco van der Hoorn gagne la Brussels Cycling Classic: "J’ai souffert"
©BELGA

Ce dimanche était un jour à ne pas mettre un chat dehors. Il n’y avait d’ailleurs pas beaucoup de monde aux abords de la ligne d’arrivée de la Brussels Cycling Classic, remportée l’an passé par Remco Evenepoel. Les courageux inconditionnels de la petite reine qui avaient bravé la pluie et rejoint l’avenue Houba De Strooper ont été bien inspirés. En effet, il ne pleuvait plus depuis quelques minutes quand la victoire s’est jouée entre les fuyards de la première heure.

Ils étaient partis à dix au bout de l’Avenue de Tervuren, quelques hectomètres seulement après le départ donné sous le déluge au Parc du Cinquantenaire. Parmi eux, six Belges. Au final, ils furent quatre à se disputer la victoire et c’est Taco van der Hoorn qui s’imposa devant Thimo Willems, le Jettois de l’équipe Minerva, l’Autrichien Tobias Bayer (Alpecin Fenix) et Rune Herregodts (Sport Vlaanderen Baloise).

Le Néerlandais offre, donc, à sa formation, Intermarché-Wanty-Gobert, son treizième succès de la saison ! La fête se poursuit pour l’équipe wallonne, en pleine bourre depuis le début de l’année. « Oui, les gars sont très confiants pour le moment, explique Jean-François Bourlart, le manager. Il faut croire que nous avons les bonnes personnes aux bons endroits… »

La stratégie de cette équipe, toujours tournée vers l’offensive, a, une fois de plus, fait mouche. « Tout le monde sait que quand Taco van der Hoorn part dans une échappée, il devient favori. Tant pis pour les autres, poursuit Bourlart, de moins en surpris par le rouleur batave. Nous le connaissons depuis longtemps. Avant son passage chez Jumbo-Visma (en 2019 et 2020), nous le voulions déjà. »

Van der Hoorn a beaucoup d’atouts dans son jeu. Il peut gagner des courses d’un jour et des étapes de Grands Tours. Soit à l’issue d’un raid en solitaire, comme au Giro 2021. Soit en dominant un petit groupe, comme ce dimanche. « Si on l’aligne avec Kristoff ou Girmay, on a presque à chaque fois deux chances de gagner », se réjouit Bourlart.

À Bruxelles, van der Hoorn a porté son total de victoires professionnelles à sept et il a encore conforté sa formation dans une position idéale dans l’optique du maintien au sein du WorldTour. « J’ai souffert, expliqua le vainqueur du jour, dont c’était la première course depuis Paris-Roubaix. Thimo Willems a lancé le sprint de manière très impressionnante et j’ai dû m’arracher pour le passer dans les derniers mètres. C’est vraiment génial de m’imposer car je ne me sentais pas super bien au départ. À un moment, j’ai même hésité à dire à mes équipiers de ne pas trop miser sur moi. Mais, au fil de la course, ça a été mieux. Où je situe ce succès ? Disons que ma victoire d’étape au Giro occupe une place à part et que je suis très fier d’avoir confirmé ici. J’attaque souvent sans réussite. Cette fois, la chance m’a souri. » Grâce à lui, la fête se poursuit chez Intermarché-Wanty-Gobert.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be