Evenepoel, Stuyven, Benoot,... Les baroudeurs sont prêts à dynamiter le championnat de Belgique

Evenepoel se voit bien attaquer

D.Le

Et si le prochain champion de Belgique n’était pas un sprinter ? Après tout, un sprint massif ne constitue en rien une fatalité. Certains ont, en tout cas, bien l’intention de laisser leur tempérament offensif s’exprimer.

D’abord, on imagine mal Philippe Gilbert rester les bras croisés au cœur du peloton s’il a des fourmis dans les jambes. Revenu à un très haut niveau après un début de saison rendu compliqué par des problèmes respiratoires, le Remoucastrien se verrait bien tenter quelque chose. Le championnat est un rendez-vous qu’il affectionne particulièrement. Il fut d’ailleurs sacré à deux reprises, en 2011 et en 2016, et monta cinq fois sur le podium. Redevenir champion de Belgique à presque 40 ans (le 5 juillet) et lors de sa dernière année au sein du peloton serait extraordinaire.

Mais il ne sera pas le seul baroudeur à vouloir essayer de partir de plus ou moins loin. On pense à Jasper Stuyven, à son équipier chez Trek-Segafredo Edward Theuns, deuxième l’an dernier, à Tiesj Benoot et à quelques baroudeurs de Lotto-Soudal (Van Moer, Vermeersch, Campenaerts).

Et puis, il y a Remco Evenepoel. Totalement libéré par son chrono victorieux de jeudi, il a un appétit d’ogre. Et il a toujours en travers de la gorge sa troisième place de l’an dernier, quand il avait attaqué avant de perdre un sprint à trois gagné par Wout van Aert.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be