Jasper Stuyven juge la sélection belge: "Nous avons deux solides leaders"

Jasper Stuyven, Stan Dewulf, Pieter Serry, Yves Lampaert, Quinten Hermans et Nathan Van Hooydonck se sont présentés à la conférence de presse de la sélection belge, mercredi à quelques jours de la course sur route des Mondiaux de Wollongong (Australie).

Belga
Jasper Stuyven juge la sélection belge: "Nous avons deux solides leaders"
©BELGA

"Nous avons deux leaders solides avec Wout (van Aert) et Remco Evenepoel)", estime Jasper Stuyven. "Mais ça ne veut pas dire pour autant qu'on va s'imposer les doigts dans le nez. En cyclisme, ça ne marche pas comme ça. D'autres sont forts aussi: les Pays-Bas, la France et l'Australie. D'autres équipes peuvent aussi porter le poids de la course. Il n'y a pas que nous".

L'an dernier, aux yeux du monde extérieur, c'était Wout van Aert l'unique leader de l'équipe belge lors des championnats du monde. Stuyven était l'homme de l'ombre et n'avait pu que très tard jouer sa carte personnelle, van Aert n'étant pas au mieux. "C'est le passé, on a parlé de tout ça. Je pense que mon rôle a évolué désormais", estime le vainqueur de l'édition 2021 de Milan-Sanremo. "On a Wout et Remco, et je vois bien Quinten Hermans se distinguer sur ce parcours. Il pourrait nous être précieux dans le final. Je ne pense pas trop à mes chances à moi. Le parcours est ardu. Cette côte sur le circuit local, on la compare au Berendries. Je peux vous garantir que quand il aura fallu la franchir 7 ou 8 fois, ça va peser dans les jambes. Je ne me fais pourtant aucun souci. Si on communique bien entre nous, si on est honnêtes les uns avec les autres, on pourra aller loin. Et évidemment, il faudra avoir de bonnes jambes."

Quinten Hermans aura également un rôle plus en retrait dans la sélection du sélectionneur national Sven Vanthourenhout. Ce seront ces deuxièmes mondiaux, le Covid l'ayant privé du championnat du monde de cyclocross à Fayetteville. "Je serai au départ cette fois. Le relais par équipes mixtes d'aujourd'hui fut une chouette expérience. Ca ne peut pas faire de mal de puiser ainsi dans ses réserves en vue de ce qui nous attend dimanche".

Jasper Stuyven le voit comme un homme de l'ombre dans la sélection belge, un atout à garder sous le coude. Le Limbourgeois a terminé deuxième de Liège-Bastogne-Liège cette année. "C'est peut-être bien cela qui a poussé le sélectionneur à m'emmener", postule Quinten Hermans. "J'ai pu me distinguer aussi dans une course de plus de 200 km cette saison. Dimanche, ce sera un long combat. Je pourrai prouver ma valeur pour l'équipe, j'ai travaillé avec cet objectif. J'espère être encore présent dans le final. De nombreux scénarios sont possibles et il est important qu'en tant qu'équipe nous soyons dans un fauteuil. Si je suis dans un groupe de tête, je pourrai contrôler car il y aura Wout et Remco en embuscade. Nous devrons rendre les autres équipes nerveuses, les obliger à faire le travail. Aux yeux de Pieter, Stan, Yves, Jasper, Nathan ou moi-même, il n'est pas important de savoir si nous allons terminer la course, l'essentiel est que dimanche, ce soit un Belge qui s'impose. Le reste n'est qu'anecdote."

Sur le même sujet

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be