Le salaire de Remco Evenepoel va-t-il fortement changer après ses dernières victoires?

Le nouveau champion du monde va entrer dans une nouvelle dimension sur le plan financier. Outre ses primes, minimes, et ses contrats de sponsoring, le salaire versé par son équipe constitue son principal revenu.

Un salaire avec des revenus multiples

Mais combien gagne Remco Evenepoel?Difficile de répondre à la question. Les revenus du coureur de Quick-Step sont multiples. Déjà, il a un contrat de base qui le lie avec son équipe et lui offre un salaire mensuel. A cela, s'ajoutent des primes et des clauses. Le fait d'avoir gagné la Vuelta par exemple a dû, par son contrat, lui rapporter forcément de l'argent. Tout comme son titre acquis avec l'équipe belge en Australie. Même s'il ne s'agit pas d'une victoire avec Quick-Step, Patrick Lefevere va forcément profiter de cette victoire. Tout simplement car la valeur marketing du coureur augmente. Cela va engendrer du sponsoring ou d'autres revenus et profite indéniablement à l'écurie belge.

En plus de ces revenus, il existe des prize money lors des différentes victoires. Disons-le directement: ce n'est pas avec cet argent que Remco Evenepoel gagne bien sa vie. La coutume veut généralement que l'argent reçu soit redistribué à l'ensemble de l'équipe car un leader ne gagne pas une étape tout seul. Prenons l'exemple de la Vuelta. Initialement, le récent vainqueur devait empocher 193 840 euros de prize money. Dans sa poche, Evenepoel n'aurait récupéré qu'une somme comprise entre... 12 500 à 15 000 euros. Cela s'explique par les impôts, la redistribution vers l'UCI, les médecins de l'équipe, les contrôles antidopage ou encore des frais administratifs et un fonds de solidarité.

Pour les Mondiaux, Evenepoel a remporté 10 000 euros en tout (8 000 pour sa course en ligne et 2000 pour la troisième place au chrono). Une somme dérisoire... qui est à mettre évidemment en perspective. Une fois de plus, sa notoriété va effectivement prendre un nouvel envol et les sollicitations vont affluer de partout. Fort de son nouveau statut, il va pouvoir se remettre à la table des négociations pour obtenir un nouveau contrat qui sera revu à la hausse.

A cela, s'ajoutent les sponsorings qu'il a déjà signés avec Pizza-Hut. Il possède également une ligne de vêtements (R.EV 1703) et est le sponsor individuel de BMW Lemmens-Le Couter et le magasin de peinture pour vélos Color Monkey. Tout cela ajoute également du beurre dans les épinards.

Où situer Remco Evenepoel dans la hiérarchie du cyclisme mondial?

L'an dernier, certains sites spécialisés avaient recensé les salaires des différents coureurs. De son côté, en avril 2021, Remco Evenepoel avait prolongé son contrat jusqu'en 2026. A l'époque, Patrick Lefevere était fier de faire signer à son poulain "le contrat le plus long jamais proposé par l'équipe à un coureur".

Malgré ce nouveau bail, le Belge ne se situait toujours pas dans les 20 cyclistes les mieux payés en début 2022. Un classement qui devrait être bouleversé vu la saison effectuée par celui que l'on surnomme le petit Cannibale.

Indéniablement, le Belge de 22 ans devrait se rapprocher de Julian Alaphilippe. Le Français était l'an passé le mieux rémunéré de l'équipe Quick-Step avec 2,3 millions d'euros bruts par an. Selon le Nieuwsblad il était le septième coureur le mieux payé au monde. Juste devant van Aert mais loin derrière Tadej Pogacar et ses 6 millions d'euros brut. Le dernier maillot vert du Tour de France pourrait également grimper dans le classement étant donné qu'il a signé un nouveau contrat chez Jumbo-Visma la semaine dernière.

A noter que le salaire va fortement dépenser de l'imposition des différents pays. Le Slovène d'UAE qui habite à Monaco va presque toucher l'ensemble de son salaire tandis que Remco récupérera la moitié tout au plus.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be