Il a devancé au sprint Tiesj Benoot (Jumbo-Visma), 2e à une seconde, à l'arrivée des 184 km de la course qui s'était élancée de Roulers. La 3e place est revenue au Britannique Tom Pidcock (INEOS-Grenadiers) à cinq secondes devant Victor Campenaerts (Lotto Soudal). Le Slovène Tadej Pogacar (UAE Team Emirates) a pris la 10e place à 2:08. Van der Poel avait déjà remporté cette épreuve en 2019, signant à cette occasion son premier succès dans une épreuve du WorldTour. Il succède au palmarès à son compatriote Dylan van Baarle, vainqueur en solitaire en 2021.

La course s'est véritablement lancée à 91 km de l'arrivée quand Mathieu van der Poel a placé une grosse accélération dans le Hotond. À ce moment de la course un quintette: Nils Politt, Johan Jacobs, Kelland O'Brien, Aaron Verwilst et Mathijs Paaschens comptait cinq minutes d'avance. Le peloton lança la chasse.

Sur le Berg ten Houte, six hommes forts partirent en contre-attaque : Ben Turner, Tom Pidcock, Mathieu van der Poel, Stefan Küng, Victor Campenaerts et Tiesj Benoot. Pogacar n'avait pas réussi à les accompagner. Le Slovène profita de la bosse suivante, le Kanarieberg, pour partir à son tour. Il s'ensuivit 8 km de poursuite où le double vainqueur du Tour tenta seul de combler les 17 secondes qui le séparaient des six contre-attaquants. Il n'y réussit pas et se releva.

A 48 km de l'arrivée, les leaders étaient repris par le premier groupe de chasse. Le second groupe, avec Pogacar, Greg Van Avermaet, Jan Tratnik Bryan Coquard, Valentin Madouas et Soren Kragh Andersen, pointait à 23 secondes des onze. Ils n'allaient jamais réaliser la jonction.

Ils ne furent bientôt plus que huit devant (Jacobs, Verwilst et Paasschens ayant été décramponnés), à peine trois (Pogacar, Tratnik, Madouas) à chasser à 40 secondes alors qu'on abordait les 20 derniers kilomètres. Campenaerts essaya de s'en aller seul. Il fut repris quelques centaines de mètres plus loin. L'essai de Küng fut suivi d'un contre de Campenaerts au sommet de la Holstraat à 8,3 km du but. Après avoir creusé un trou, le recordman de l'heure a vu revenir Benoot et Pidcock et bientôt van der Poel et tous les autres. Campenaerts ne renonça pas et c'est avec Benoot qu'il fila à 3 km de l'arrivée. Là encore cela n'a pas suffi. Benoot partit à nouveau à 1600 m de la ligne, van der Poel réagit immédiatement et ce fut suffisant pour jouer la victoire à deux, le Néerlandais n'éprouvant aucune difficulté pour devancer le Gantois.