C’est un solide gaillard. Dont le nom n’est pas encore très connu mais qui avait déjà été entendu par les suiveurs du vélo. Rasmus Tiller, vainqueur ce samedi d’A Travers le Hageland, s’était classé cette année deuxième du Samyn, troisième du Tour du Finistère et cinquième du Tro Bro Leon. Ce Norvégien de 24 ans aime les courses de guerriers, hors des sentiers battus. Avec des pavés ou des sections gravel.

Ce samedi, il a surpris les favoris de la solide échappée dans laquelle il s’était glissé. Soit Yves Lampaert, les frères Danny et Boy Van poppel, le vainqueur sortant Jonas Rickaert, Piet Allegaert ou Connor Swift, le récent vainqueur du Tro Bro Leon.

"Cela a été une course éprouvante, j’étais assez cuit à la fin, mais je pense que tout le monde l’était", explique ce coureur de la formation Uno-X. "J’avais regardé en vidéo le final de la dernière édition et la victoire de Jonas Rickaert, dont je me méfiais. Tout comme je craignais Lampaert, qui est un solide coureur."

Mais il a sorti tout le monde de sa roue arrière dans la montée finale de la Citadelle de Diest, faisant plier sur les pavés Danny Van Poppel. "J’espère continuer à progresser et un jour devenir un coureur de classiques", ajoute Rasmus Tiller.