Il y avait sept points à glaner pour dépasser la Slovaquie de Peter Sagan. Mais les Belges ont échoué dans cette quête, tant à la Clasica San Sebastian qu’au Tour de Pologne, qui s’est terminé, ce samedi, par un contre-la-montre. Seul Belge encore en lutte pour assurer un Top 10, Ben Hermans a coincé. Alors que le coureur de Radio Shack-Léopard pouvait encore espérer se hisser à la neuvième place du classement final, qui aurait offert dix précieux points la Belgique au classement internations du World Tour, il a perdu beaucoup de temps dans un long contre-la-montre de 37 km. "Je ne suis pas content de mon contre-la-montre !" a-t-il commenté. "J’ai perdu ma chaine dans la première ascension, j’ai dû m’arrêter et j’ai perdu beaucoup de temps."

En terminant 30e à trois minutes et demi du revenant Bradley Wiggins, Ben Hermans termine ce Tour de Pologne à la douzième place et ne marque pas de points World Tour, au contraire des Polonais, qui nous dépassent dans ce fameux et précieux Top 10 puisque Rafal Majka est 4e du général, à 26 secondes à peine du vainqueur final, Peter Weening. Ce qui ne fait pas les affaires du sélectionneur national, Carlo Bomans, qui ne pourra sélectionner que six Belges au lieu de neuf au prochain Championnat du Monde.

Une sacrée différence. Avec la Belgique qui sort du Top 10 mondial, c’est un constat appuyé ces dernières années par les observateurs qui se confirme : Philippe Gilbert et Tom Boonen sont les arbres qui cachent la forêt. Et quand nos deux leaders connaissent une moins bonne saison, cela se paie cash. Surtout que les autres fers de lance du cyclisme belge n’ont pas été épargnés par la poisse. Si Jurgen Van Den Broeck n’avait pas chuté au Tour de France, il aurait, par exemple, ramené suffisamment de points aux Belges. Mais avec des si...