Après un mois sans victoire, le champion du monde a réalisé un doublé ce week-end

OVERIJSE Monter et descendre. Si le parcours de l’épreuve historique d’Overijse a été modifié, il a conservé son profil de montagnes russes et son statut d’un des cross les plus durs du circuit, avec celui de Namur, du Koppenberg et d’Asper-Gavere.

Sur ce tracé, qui a vu à nouveau de très nombreux spectateurs répondre présents, Niels Albert y a livré une véritable démonstration. Comme samedi, à Essen, pour la manche du Trophée Gazet Van Antwerpen, le champion du monde a pris les commandes très rapidement. Pour ne plus les lâcher.

Samedi, il a résisté aux retours de Zdenek Stybar, Kevin Pauwels et de Sven Nys pour s’imposer en solitaire et conforter son avance au classement général du GVA. Et hier, il a adopté la même tactique, celle qu’il préfère, à savoir mettre la pression directement sur ses adversaires en accélérant au plus tôt.

“Ce n’était pourtant pas le but ce dimanche, mais j’avais vraiment de bonnes sensations” , a-t-il déclaré hier dans l’enceinte protocolaire. Si Kevin Pauwels a été le seul à revenir dans son sillage, le coureur de Fidea a rapidement dû lâcher prise, avant d’être rejoint par Sven Nys pour finalement terminer juste devant le champion de Belgique.

Avec ce doublé, Niels Albert retrouve le sourire, lui qui ne s’était plus imposé depuis près d’un mois (Asper-Gavere, le 15 novembre), traversant une période plus difficile lors de laquelle il a été dominé par Zdenek Stybar et Sven Nys. “Cela fait du bien” , a-t-il souri. “Je sens que je suis dans une forme ascendante. Le stage en Espagne m’a vraiment fait beaucoup de bien.”

Pour mettre le cap sur la période de fin d’année et surtout celle des championnats, qui auront lieu dans la foulée.

Kevin Pauwels, vainqueur à Overijse l’an passé, et Sven Nys ont reconnu la supériorité actuelle de Niels Albert, qui a conquis ce week-end ses 12e et 13e victoires de la saison.



© La Dernière Heure 2009