La Cour suisse des Droits de l'homme a rejeté l'appel de l'Espagnol Alejandro Valverde contre la décision du Comité National Olympique Italien (CONI)


BRUXELLES Le CONI a interdit au coureur de la formation Caisse d'Epargne de courir pendant deux ans, jusqu'au 11 mai 2011, sur le sol italien en raison de son implication présumée dans l'Opération Puerto.

Suspendu par le CONI, Valverder avait saisi le Tribunal arbitral du sport (TAS) de Lausanne, qui avait confirmé la sentence du CONI. Le Murcian s'était alors tourné vers la justice suisse. Il avait axé sa défense sur le fait que l'un des arbitres, Ulrich Hess, n'était pas neutre, puisqu'il avait travaillé par le passé pour l'Agence Mondiale Antidopage. Cet argument n'a pas été jugé recevable.

© La Dernière Heure 2010