Le beau temps de printemps fait un peu peur au double vainqueur du Tour

Philippe Gilbert: “Personne ne me fait peur”

Bernard Hinault, 30 ans après


LIÈGE Alberto Contador qui rencontre la presse, c’est toujours un événement. Hier, sur le coup de 15 heures, la presse internationale avait investi l’Holiday Inn, en bord de Meuse, pour un petit avant-goût de ce qui se passera au Tour. Avec des questions sur la course, bien entendu, mais aussi, inévitablement, sur La Grande Boucle et sur Lance Armstrong, l’ennemi public n°1 de l’Espagnol…

Le Madrilène, pendant la demi-heure qu’il nous accorda, ne nous aura pas livré de grands secrets, mais l’entretien se révéla quand même intéressant à plus d’un titre.

Par exemple, lorsque Contador parla de son inquiétude face à la météo ensoleillée prévue pour la course.

“C’est le type de temps, à cette époque de l’année, qui réveille mon allergie au pollen”, dit-il sans chercher à faire de mystère. “Ce sera un élément déterminant pour moi dans la finale. Heureusement que je ne suis pas affecté par ce mal plus tard dans la saison.” Autrement dit en juillet !

Autre élément qui le fait peut-être douter un peu : la distance. Lui qui est surtout un coureur d’épreuves par étapes n’a pas trop l’habitude de faire 258 km en un jour. “C’est vrai”, répond-il, toujours avec un sourire sur les lèvres. “Jusqu’à 220 bornes, j’ai rarement des problèmes, ensuite c’est un peu l’inconnue. Dans mon cas donc, cela dépendra beaucoup de ma forme du jour.”

Contador est plutôt heureux de voir Vinokourov débarquer pour la Doyenne .

“Alexandre est en forme puisqu’il vient de gagner le Tour du Trentin et, en plus, il est bourré d’expérience. Cela nous fera deux cartes à jouer au lieu d’une seule”, confie le résident de Pinto, dans les faubourgs de la capitale espagnole, quartier qu’il regagnera en avion (précise-t-il, lui qui est venu en voiture et avait conduit pendant les 800 premiers km avant de céder le volant à Noval et à son attaché de presse !) après la Doyenne .

Enfin, Alberto pense que la décision se fera dans La Roche aux Faucons, “où les favoris se dégageront. Et parmi ces favoris, j’en vois un vraiment au-dessus des autres : Philippe Gilbert !”

Tiens, et le mentor de Gilbert, Dirk Dewolf, lui, voit Contador comme favori n°1. Alors, info ou intox ?



© La Dernière Heure 2010