La question était posée sur toutes les lèvres des fans de cyclisme. Pourquoi Joao Almeida n'a pas attendu Remco Evenepoel dès que le jeune phénomène était en difficulté. Consigne d'équipe ? Mésentente entre les deux coureurs ?

Le Lusitanien avait finalement prêté main forte au Belge à 20 kilomètres du terme, limitant la casse dans un jour sans de la part de son équipier. Alors qu'il avait perdu du temps dès la deuxième étape, celui qui a porté le maillot rose durant 15 jours lors de l'édition précédente s'est expliqué sur l'étape de ce mercredi dans le journal A Bola.

"Le cyclisme est un sport collectif et les directeurs sportifs sont ceux qui décident"

"Je me sentais bien et j’avais de bonnes sensations, j’ai eu l’opportunité de me battre avec les meilleurs, mais j’ai dû suivre les ordres qui venaient de la voiture d’assistance pour attendre Remco. Est-ce que je me sens déçu ? Je préfère me taire que de dire ce que je pense. Chaque jour, j’apprends et ce mercredi j’ai beaucoup appris. Le cyclisme est un sport collectif et les directeurs sportifs sont ceux qui décident."

Almeida quittera Quick Step en fin de saison et les adieux se feront en très mauvais termes.