Il avait initialement prévu de s’aligner à la Veenendaal Classic, puis au Tour de Cologne, ce week-end. Mais Arnaud De Lie (Lotto Soudal) a changé ses plans ces derniers jours.

S’il sera bien aux Pays-Bas ce samedi, le Belge n’ira pas en Allemagne. Il prendra finalement le départ de l’Antwerp Port Epic-Sels Trophy, dimanche.

"La décision a été prise en début de semaine", explique le coureur de 20 ans. "Quand je suis revenu du Tro Bro Leon, où je m’étais senti vraiment fort, on a discuté avec Maxime Monfort de la possibilité de changer un peu mon programme. La course anversoise contient des secteurs gravelés et c’est quelque chose que j’adore dans le cyclisme moderne. Cela aurait été dommage de passer à côté."

Samedi comme dimanche, De Lie n’aura qu’un objectif : la gagne. "J’ai bien récupéré de la course de dimanche dernier en Bretagne et je suis en forme. J’ai fait de bonnes sorties d’entraînement cette semaine, la confiance est là. Les jambes sont bonnes. Je sens qu’il y a un moyen d’en claquer une", continue le sprinteur, qui n’aura aucune appréhension à prendre part à un sprint massif, une quinzaine de jours après son impressionnante chute sur les Quatre Jours de Dunkerque.

"Cela ne me hante pas du tout la nuit. Je prends plutôt ça à la rigolade", sourit celui qui enchaînera avec le circuit de Wallonie (lors duquel Lotto Soudal s’alignera avec la grosse armada : Campenaerts, Gilbert et Wellens) et le GP Marcel Kint. Encore des courses où il aura une très belle carte à jouer.