Il restait 60 kilomètres lors de cette cinquième étape du Tour d'Italie longue de 225 kilomètres reliant Mileto à Camigliatello quand la réalisation s'est attardé sur Valerio Conti. Le coureur de la Team Emirates s'est arrêté au bord d'une voiture de l'organisation pour prendre une ventoline. C'est au médecin de la course qu'il a demandé un inhalateur. Il s'est énervé sur les caméras qui le filmaient.

La ventoline est sujette à beaucoup de discussions dans le peloton. Si beaucoup de coureurs prennent de la salbutamol, le nom scientifique de la ventoline, certains en abuseraient pour améliorer leur performance. Le contrôle "anormal" de Chris Froome à la Vuelta à la salbutamol avait fait beaucoup parler. Le quadruple vainqueur du Tour de France avait finalement été blanchi.