Dan Martin a réussi un exploit athlétique pour s’imposer au sommet de Sega di Ala. Le plus actif dans le groupe de tête, l’Irlandais a lâché ses derniers compagnons au pied de la montée finale et a résisté au retour des favoris. "J’avais reconnu cette montée, je savais comment l’aborder", disait le coureur d’Israël Start-Up Nation. "J’ai été aidé par mon équipe pour intégrer l’échappée et on a résisté malgré le vent de face. J’ai tout donné en maintenant un tempo élevé dans la partie la plus dure."

Après Caleb Ewan en début de Giro, Dan Martin s’est aussi invité dans le club très select des vainqueurs d’étapes dans les trois grands tours. L’Irlandais, qui avait déjà enlevé deux étapes au Tour et à la Vuelta, est devenu le 101e coureur (dont 14 Belges) à réussir cet exploit. "J’étais venu au Giro pour gagner cette étape et celle-ci était sans doute ma dernière opportunité d’y parvenir", avouait le neveu de Stephen Roche. "Avec le temps perdu lundi, j’avais plus de liberté et que cela ait réussi est tout simplement formidable."