La semaine dernière à Vaujany, lors du traditionnel stage de cohésion organisé par sa formation AG2R-La Mondiale, Romain Bardet avait dit sa soif d’inconnu pour 2020, sa volonté de sortir du canevas Tour de France qui a guidé sa carrière depuis 2013. Si le grimpeur français a ainsi choisi de découvrir un Giro qui le « fascine » la saison prochaine, il a également souhaité regoûter cet hiver à une discipline dans laquelle il avait brillé chez les jeunes (il a été champion régional): le cyclo-cross.

Après avoir pris le départ la semaine dernière dans sa ville natale de Brioude (abandon après le premier tour à la suite d’un bris de guidon), le meilleur grimpeur du dernier Tour de France s’est aligné samedi à Romagnat (en Auvergne). Avec un certain succès puisque le coureur de chez AG2R-La Mondiale est monté sur la troisième marche du podium.

"C’était super, je me suis éclaté comme un gosse", a commenté Bardet au site internet de La Montagne. Après un départ prudent, le coureur de 29 ans a longtemps bataillé pour la seconde place avec le jeune Valentin Bancharel, 18 ans, formé comme lui au Vélo Sport Brivadois, avant qu’une glissade dans le dernier tour du triple vainqueur d’étape sur la Grande Boucle ne mette un terme au suspens.

"Le résultat est anecdotique. Je suis venu pour me faire plaisir et je me suis régalé. C'est bien de revenir aux sources quand on est toujours par monts et par vaux... »