L’épreuve de la Citadelle de Namur promet d’être spectaculaire ce dimanche, comme l’était celle d’hier, avec la victoire surprise de Denuwelaere face à… Stybar, déclassé

ESSEN Un conseil : si vous venez voir ce dimanche le cyclo-cross de la Citadelle de Namur et si vous comptez aller dans les parties boisées, celles où l’on peut voir les coureurs à trois ou quatre reprises par tour, prenez vos bottes ! Car avec la pluie qui est tombée cette semaine et hier, et celle qui est annoncée pour ce dimanche, les contreforts du site historique de la capitale wallonne seront gorgés de boue.

Comme hier, sur le circuit d’Essen, qui a offert un grand spectacle du début à la fin. Avec un peloton bien garni de… gueules noires presque méconnaissables après quelques tours, avec Nys, Albert, Stybar, directement dans le coup pour son premier cross, Pauwels, Vantornout mais aussi Peeters et Denuwelaere.

Ce dernier a constamment créé la surprise en se montrant le plus fort dans les parties boueuses. Sven Nys, après avoir empoché le premier sprint intermédiaire (”qui nous a mis dans le rouge” , a commenté, à l’arrivée, Niels Albert), a ensuite été victime d’un saut de chaîne aux conséquences fâcheuses, puisqu’il a perdu 31 secondes sur le champion du monde et se retrouve désormais à 51 secondes de la première place du Trophée Banque de la Poste.

Mais ce ne sont pas les deux ténors des labourés qui ont marqué l’épreuve, hier. Jan Denuwelaere, décomplexé et dans son élément dans la boue, et le revenant Zdenek Stybar, ont en effet marqué les esprits. Les deux hommes se sont d’ailleurs joué la victoire au sprint. Le Tchèque pouvait être inquiet, car le Belge l’avait déjà à Bredene, la saison dernière. Stybar a lancé le sprint de loin, avant de se rabattre sur la gauche pour fermer la porte à son adversaire. Un peu trop : car il a provoqué la chute de Denuwelaere.

J’en suis désolé” , a déclaré Stybar, qui a été déclassé, la victoire revenant à Denuwelaere. “Je ne voulais pas le faire tomber. C’est vraiment dommage. J’ai été à gauche, mais il est arrivé si vite, on s’est retrouvé épaule contre épaule et j’ai su rester sur le vélo, pas lui. C’est dommage, j’avais fait un bon cross, c’est d’ailleurs surprenant de jouer la victoire alors que je n’ai pas d’entraînement pour le cyclo-cross dans les jambes. Mais je suis surtout heureux que Jan, qui était très fort, n’a rien de cassé.”

Le Belge, ancien motocrossman, lui, savourait après coup sa victoire. “C’était la course de ma vie” , raconte celui qui avait été assez discret, jusqu’à présent, cette saison (8e à Overijse et à Gieten). “Pendant l’épreuve, j’ai vu que j’étais le plus fort dans la boue, dans laquelle je suis à l’aise. Ensuite, le sprint n’était vraiment pas correct “. Ces deux acteurs ne seront pas présents ce dimanche, à Namur (Denuwelaere n’est pas repris en sélection nationale belge et le Tchèque ne l’a pas mise à son programme). Mais nul doute qu’avec son incident technique d’hier, Sven Nys sera revanchard. Cela promet d’être chaud sur la Citadelle !



© La Dernière Heure 2012