"Malheureusement, je n'ai pas travaillé avec le docteur Ferrari pour diverses raisons"

LUXEMBOURG Le Luxembourgeois Benoît Joachim, ancien équipier de l'Américain Lance Armstrong, a implicitement regretté de ne jamais s'être dopé, se reprochant a posteriori de ne pas avoir travaillé avec le docteur Ferrari, a-t-il déclaré vendredi dans un journal luxembourgeois.

"J'ai eu l'occasion de travailler avec lui (Ferrari). Malheureusement, je dis bien malheureusement, je ne l'ai pas fait pour diverses raisons (notamment) la peur de se faire contrôler positif", explique dans Le Quotidien celui qui fut équipier d'Armstrong de 1999 à 2006.

Le Luxembourgeois prend aussi la défense de Lance Armstrong en qualifiant de "ridicule" l'enquête de l'USADA fatale à l'Américain, rayé du palmarès du Tour de France.

"Armstrong a été un grand champion et le restera. Il faut un vainqueur à chaque compétition. Ces années-là (1999-2005), cela a été Armstrong", affirme Joachim.

Le Luxembourgeois assure encore qu'il n'y avait "pas un dopage organisé" chez US Postal puis Discovery Channel: "Chaque athlète fait son choix. Quand je rencontre Ferrari et qu'il me propose de travailler avec lui, je dis soit oui, soit non. C'est mon propre choix. Personne ne me force la main".

© La Dernière Heure 2012