Vainqueur ce jeudi, il vise le doublé Tour de France - Tour de Lombardie.

Il est encore frais, Egan Bernal ! Le dernier vainqueur du Tour de France vient de s’offrir un nouveau succès, en s’imposant en force sur le Tour du Piémont. Une victoire qui confirme ses récentes places d’honneur, lui qui a brillé ces dernières semaines en Italie, finissant deuxième du Tour de Toscane, neuvième de celui d’Émilie, sixième mercredi de Milan-Turin.

"Je suis très content d’être enfin parvenu à remporter une course d’un jour en Italie", se félicite la pépite du Team Ineos. "Je voulais vraiment réaliser une bonne course, mais gagner reste toujours difficile. J’ai été bien aidé par mon coéquipier Ivan Sosa. Qui était sans doute le plus fort de la course."

Son compatriote et coéquipier a terminé juste derrière Egan Bernal. Si ce dernier est heureux d’avoir enfin décroché un succès sur une course d’un jour en Italie, il en vise une autre ce week-end. Une plus grande : le Tour de Lombardie.

Ce qui serait un exploit. Car gagner le monument italien la même année que le Tour de France est très rare. Trois coureurs ont réussi avant lui. Et pas des moindres ! Le dernier, c’était Bernard Hinault en 1979. Avant, il y avait eu l’incontournable Eddy Merckx (deux fois, en 1972 et en 1971) mais aussi Fausto Coppi en 1949.