L'ombre de Bjarne Riis pourrait faire son retour dans le peloton, et peut-être chez Deceunink-Quick Step.

Bjarne Riis, ancien vainqueur controversé du Tour de France 1996, avait disparu du peloton depuis près de quatre saisons après la vente de son équipe CSC à l'oligarque russe Oleg Tinkov.

Aujourd'hui, son nom refait son apparition, à travers le quotidien français L'Equipe. Dans un contexte où Patrick Lefevere pense à remettre ses parts de l'équipe Deceuninck-Quick Step, les bruits vont bon train.

Philippe Gilbert était pressenti pour racheter les actifs du manager belge, avant de décider de poursuivre sa carrière dans l'équipe concurrente, Lotto-Soudal.

Si ce refus ouvre la porte aux hypothèses, il n'en reste pas moins que celle menant à Bjarne Riis a fait réagir Patrick Lefevere. Dans un tweet, ce dernier a affirmé que ne disposant que de 20% des parts de l'équipe, il n'était pas à l'ordre du jour de voir le Danois mettre la main sur l'équipe, ne démentant pas pour autant la possibilité de lui vendre ses parts nominatives.

Voir Bjarne Riis aux rênes de l'équipe belge parait prématuré. Par contre, une autre piste l'envoie chez Katusha où le propriétaire Igor Makarov souhaiterait faire un pas de côté.

À ce propos, le Danois, tempérait sur la chaîne TV2: "Il n’y a aucun intérêt à parler de ces rumeurs. Cette histoire avec la Katusha est complètement nouvelle pour moi."

Si cette dernière hypothèse venait à se confirmer, les bruits poussent dans l'aventure Jakob Fuglsang, qui rejoindrait alors Katusha et par là même, Bjarne Riis.