Cyclisme

Comme Philippe Gilbert, l’Anversois pourrait changer d’air en 2012

BRUXELLES Après les classiques de printemps et la (petite) pause qui a suivi, les coureurs ont repris tout doucement le collier, du moins pour ceux qui ne disputaient pas le Giro et qui, déjà, se focalisent sur le Tour de France.

Tout doucement , cela dépend évidemment pour qui, puisque Philippe Gilbert s’est tout de suite montré performant en remportant le Tour de Belgique.

Le Liégeois, dont on dit que, mises à part Lampre et Euskaltel, toutes les équipes songent à le transférer à l’intersaison (Philippe pencherait pour un projet belge à condition qu’on continue à lui donner les moyens de ses – grandes – ambitions) poursuivra sa préparation pour la Grande Boucle au Ster ZLM Tour du 15 au 19 juin prochains.

Tom Boonen, de son côté, s’est montré nettement moins efficace que le vainqueur de Liège-Bastogne-Liège pour sa reprise au tour de notre pays. Selon l’Anversois, il y a une raison logique à sa performance en demi-teinte.

“J’aurais volontiers remporté une étape, bien entendu, et je crois que c’était possible, avec un peu de chance”, prétend le leader des Quick Step, “mais je n’ai pas montré assez de constance au Tour de Belgique. Pas de quoi paniquer pour autant car je revenais d’un stage en altitude, à Font-Romeu, et on subit souvent pas mal de hauts de bas en rentrant. Ensuite, la forme se stabilise.”

L’altitude, l’Anversois ira encore la chercher à partir d’aujourd’hui, et cela pour 4 jours, à Isola 2000, qui doit être, à tout casser, à 1 h30 à peine de son domicile monégasque. “Ensuite, je poursuivrai ma préparation au Tour de Suisse (NdlR : du 11 au 19 juin). Pour la fin juin, je devrais être à nouveau au top de ma condition, fin prêt pour le championnat de Belgique à Hooglede et, naturellement, pour le Tour qui débutera le 2 juillet.”

Pour ces deux épreuves, du reste, Boonen fera bien de travailler les automatismes avec ses équipiers car le train mis en place au Tour de Belgique n’était pas super-efficace. Il faut dire que les Stauff, Van Keirsbulck et autre Stybar ne disposent pas d’une grande expérience à ce niveau. Au Tour, il s’agira d’être autrement performant. Et on imagine que Boonen, sans un bon train pour l’emmener, aura beaucoup de difficultés à s’imposer en juillet. Un mois de juillet où il signera sans doute officieusement un parchemin pour les années à venir. Outre Quick Step, 4 autres formations seraient également intéressées. À suivre...



© La Dernière Heure 2011